Actualisé 26.09.2018 à 09:26

Football

Le tirage au sort a-t-il été truqué?

Au Luxembourg, le préposé au tirage de la Coupe a sciemment choisi les boules, images à l'appui. Face à la polémique, la Fédération écarte pourtant toute tentative de manipulation.

de
njr
Préposé au tirage, Alex Kapp réfute toute tentative de tricherie.

Préposé au tirage, Alex Kapp réfute toute tentative de tricherie.

Très régulièrement, on entend dire que les tirages au sort sont truqués, bidouillés et que tout, en vérité, serait traficoté à l'avance. Sans bien sûr pouvoir apporter la moindre preuve ou un indice suffisamment convaincant pour étayer ce genre de légende. Ce type d'accusations diffuses peut concerner aussi bien les tirages des compétitions européennes, voire mondiales, mais aussi s'appliquer à la Coupe de Suisse avec chaque fois la fameuse théorie des boules froides, tièdes ou chaudes. Une thèse souvent avancée mais jamais démontrée.

Or voilà que nous vient du Luxembourg un tirage au sort pour le moins controversé. Où l'on voit très clairement l'invité prendre une boule avant, visiblement peu satisfait, de remettre celle-ci dans le pot pour en saisir une autre, peut-être plus à sa convenance. Un petit manège qui, selon les témoins présents, s'est répété plusieurs fois, à l'occasion du tirage de la Coupe des dames, sans que les officiels présents à ses côtés ne daignent broncher.

Images à l'appui, cela a aussitôt éveillé quelques soupçons de tricherie, sans pour autant déstabiliser le moins du monde l'homme à l'origine du scandale. Alex Kapp, l'homme en question, connu aussi pour être l'ancien entraîneur des espoirs, s'est même montré étonné que l'on puisse l'accuser d'une quelconque tricherie, avançant même une explication surréaliste sur sa manière très particulière de procéder: «Je n'ai rien fait du tout, a-t-il expliqué à des confrères luxembourgeois. Je ne comprends pas, je fais toujours comme ça. Je ne peux pas tricher, les boules sont fermées.» Et le gaillard, jouant l'incrédulité, de plaider sa parfaite bonne foi, sur fond d'amnésie passagère. «J'ai fait ça moi? Ce n'est pas possible () Quel aurait été mon intérêt de manipuler le tirage? On n'est tout de même pas à la Coupe du monde.»

Invité à statuer sur cette affaire au moment où plusieurs clubs estimaient nécessaire de procéder à un nouveau tirage, la Fédération luxembourgeoise a décidé d'en rester là et de valider le premier tirage. Dans un communiqué, elle a expliqué «qu'aucune manipulation n'a été constatée Aucune boule n'a été ouverte par M. Kapp.» La FLF reconnait toutefois l'étrangeté avec laquelle le préposé au tirage a procédé. «Certaines réactions de M. Kapp ont été inhabituelles mais ne mettent pas en cause le déroulement correct des tirages», écrit très sérieusement la Fédération du Grand-Duché.

Pas de quoi vraiment balayer les doutes. Mais largement suffisant pour (nous) mettre les boules

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!