Actualisé

Fusillade d'AuroraLe tireur avait un plan pour s'enfuir

James Holmes, le tireur présumé de la fusillade qui a fait 12 morts dans le Colorado, avait prévu de s'enfuir, se faisant passer pour un policier.

par
Jean-Vincent Russo
New York

Il avait un plan. James Holmes, le tireur présumé d'Aurora (Colorado), n'avait pas prévu de se faire arrêter. Au contraire, il avait imaginé un stratagème machiavélique pour échapper aux policiers : se faire passer pour l'un d'entre eux.

La première étape de son plan consistait à tuer plusieurs policiers, grâce au dispositif explosif installé dans son appartement. Une musique forte devait attirer des agents qui, en essayant de pénétrer dans l'appartement, auraient dû périr. Objectif: créer la panique dans les rangs de la police et lui permettre de passer inaperçu dans le chaos à suivre. Mais cette étape n'a pas fonctionné. Les agents ont pu désamorcer les explosifs.

Le deuxième raté de James Holmes est en lien avec son uniforme de policier. Lorsqu'il ouvre le feu sur le public du cinéma, le tireur est couvert des pieds à la tête de protections pare-balles. Un équipement qu'il s'est procuré chez le même fournisseur que la police locale. Le tueur porte en fait la tenue de l'équipe d'intervention spéciale, une brigade plus connue sous le nom de "SWAT team".

Ainsi, dans la cohue, le tireur d'Aurora voulait se fondre dans la masse des policiers et disparaître. Mais l'homme oublie un détail qui lui sera fatal. Avec la volonté de bien faire, il s'est aussi équipé de protections pour sa gorge et ses parties génitales. Des éléments que la "SWAT team" locale laisse généralement au vestiaire, parce qu'ils gênent les mouvements. C'est ainsi que les policiers d'Aurora auraient repéré leur suspect. Démasqué dans sa tenue trop parfaite, James Holmes s'est laissé appréhender sans résistance.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!