Tuerie de Binghamton: Le tireur était un Vietnamien mal dans sa peau

Actualisé

Tuerie de BinghamtonLe tireur était un Vietnamien mal dans sa peau

Un homme d'origine vietnamienne est l'auteur de la fusillade de Binghamton, dans l'Etat de New York, qui a fait 14 morts dont lui-même vendredi dans un centre d'aide aux immigrés où il avait pris des cours d'anglais.

Selon la molice, il vivait mal son manque de maîtrise de l'anglais et la perte de son emploi.

«Pour ceux qui sont proches de lui, cet acte n'a rien de surprenant. Il se sentait humilié par son incapacité à parler anglais et cela le perturbait beaucoup», a affirmé Joseph Zikuski, chef de la police de Binghamton.

La police fédérale américaine estime qu'il n'y a pas de lien entre lui et des terroristes, comme l'affirmait un responsable des talibans pakistanais.

Armé de deux pistolets, Jiverly Wong, 41 ans, s'est introduit dans ce centre d'aide aux immigrés et a abattu 13 personnes avant de se donner la mort. Quatre blessés seraient toujours dans un état grave.

La crise économique particulièrement dure aux Etats-Unis semble alimenter une résurgence des actes de folie meurtrière. Avec la tuerie de Binghamton, ils ont déjà fait une cinquantaine de morts depuis le début de l'année.

Il est aussi facile d'acheter une arme à feu dans un pays où le droit de posséder des armes est inscrit dans la Constitution.

(ats)

Ton opinion