Oberland bernois: Le torchon brûle entre la Rega et Air Glaciers
Actualisé

Oberland bernoisLe torchon brûle entre la Rega et Air Glaciers

La compagnie Air Glaciers a accusé jeudi la Rega de recourir à tous les moyens pour conserver son hégémonie dans le domaine du sauvetage aérien.

La Rega ne veut plus collaborer avec Air Glaciers

La Rega ne veut plus collaborer avec Air Glaciers

La Garde aérienne suisse de sauvetage, qui a son siège dans le canton de Zurich, entend mettre fin à la collaboration avec Air Glaciers. Elle a annoncé jeudi qu'elle cessera dès le 19 août de faire appel à des hélicoptères d'Air Glaciers dans des situations d'urgence dans le canton de Berne.

Nouvelle situation

Désormais, c'est la centrale sanitaire d'urgence du canton de Berne qui devrait décider quel hélicoptère sera engagé pour participer à une mission de secours. Aujourd'hui, cette centrale d'alarme contacte la Rega lorsqu'il s'agit de faire appel à un hélicoptère pour une situation d'urgence dans le canton. La Garde aérienne suisse de sauvetage décide ensuite si elle engage ses propres appareils ou si elle fait appel à une entreprise partenaire.

Peter Balmer, pilote à Air Glaciers, a reproché jeudi à la Rega d'avoir joué la carte de la provocation en procédant à des engagements aériens près de la base d'Air Glaciers à Lauterbrunnen (BE). Il ne comprend pas que la Rega engage ses propres hélicoptères plutôt que de faire appel à des appareils stationnés à proximité. Une attitude qui entraîne des frais supplémentaires et une plus longue attente pour les personnes accidentées.

Une polémique

Pour la porte-parole de la Rega Ariane Güngerisch, cette affaire relève de la polémique. L'engagement d'un hélicoptère ne dépend pas seulement de critères géographiques mais aussi de l'équipement de l'appareil. La compagnie valaisanne dispose dans le canton de Berne d'une base à Saanen et à Lauterbrunnen.

Le canton de Berne reconnaît que dans certains cas, la coordination entre la Rega et Air Glaciers n'a pas été optimale. Mais l'Office bernois des hôpitaux entend trouver une solution de concert avec les deux compagnies de sauvetage. (ats)

Ton opinion