Décès du supporter toulousain: Le Toulouse FC partie civile au procès
Actualisé

Décès du supporter toulousainLe Toulouse FC partie civile au procès

Le club de Toulouse sera partie civile au procès des agresseurs du supporteur du club décédé des suites de son agression le 17 septembre à Belgrade, a annoncé jeudi le club.

"La justice serbe a autorisé exceptionnellement le Toulouse football club à se porter partie civile dans le procès qui s'ouvrira contre les personnes suspectées d'être les auteurs de l'agression mortelle de Brice", indique le communiqué.

"Le TFC aura ainsi la possibilité de témoigner du comportement exemplaire de Brice, pacifiste dans l'âme, de son attitude généreuse, et de son respect constant des valeurs du sport", est-il ajouté.

Brice Taton, 28 ans, avait été agressé dans le centre de la capitale serbe le 17 septembre par des supporteurs du Partizan de Belgrade quelques heures avant le match opposant l'équipe serbe à Toulouse en Europa League.

Le supporteur toulousain est décédé mardi matin. Dix suspects, dont l'organisateur présumé de l'agression, ont été arrêtés. Ils risquent des peines allant de 30 à 40 ans de prison. Ce décès a choqué la Serbie. Plus d'un millier de Belgradois, gerbes de fleurs et bougies à la main, ont rendu hommage au supporteur tué dans le centre de la capitale serbe.

La secrétaire d'Etat aux sports, Rama Yade, a réclamé une "peine exemplaire" pour les auteurs de l'"assassinat" de Brice Taton. Les parents du supporter, accompagnés par le président du TFC Olivier Sadran, actuellement à Belgrade, rejoignent aujourd'hui la France.

(afp)

Ton opinion