Sommet de l'UE: Le tour d'Europe d'Obama continue à Prague

Actualisé

Sommet de l'UELe tour d'Europe d'Obama continue à Prague

Le président américain Barack Obama poursuit dimanche sa tournée européenne en participant à Prague à son premier sommet avec les pays de l'UE.

Les Vingt-Sept attendent de lui plus d'efforts sur le climat, alors qu'il doit détailler sa stratégie contre la prolifération nucléaire.

Prague constitue la troisième étape d'une tournée en forme d'offensive de charme après le sommet du G20 où il a contribué à poser de nouvelles fondations pour le système financier mondial, et celui de l'OTAN où il a obtenu le soutien de l'alliance à sa stratégie en Afghanistan, même si les renforts de troupes obtenus sur place (jusqu'à 5000 hommes) restent limités.

M. Obama doit prononcer à 10h00 son seul discours en plein air lors de cette tournée, dans la cour du château de Prague, résidence du chef de l'Etat Vaclav Klaus.

Consacré aux moyens de lutter contre la prolifération nucléaire, il est particulièrement attendu au moment où la Corée du Nord est de nouveau au centre des critiques. Pyongyang s'apprête à procéder à un lancement controversé de ce qui est présenté officiellement comme un satellite mais que la communauté internationale redoute être un nouveau tir de missile balistique.

Négociations lancées avec Moscou

M. Obama se trouve par ailleurs dans un pays, la République tchèque, qui doit en principe accueillir un radar américain dans le cadre du projet de bouclier antimissile de son prédécesseur George W. Bush. Prague s'inquiète d'un possible abandon du projet.

Vendredi à Strasbourg, le président américain a fait des efforts de lutte contre la prolifération de l'arme nucléaire dans le monde l'une de ses grandes priorités.

«Je voudrais pouvoir dire que grâce à mon travail nous aurons réduit de manière significative la menace, non seulement du terrorisme, mais aussi du terrorisme nucléaire. Et nous pouvons réduire cette menace de l'arme nucléaire si ceux qui les possèdent - les Etats-Unis et la Russie - prennent des initiatives sérieuses pour réduire leurs stocks», a-t-il aussi ajouté.

Cette semaine, M. Obama, lors d'une rencontre avec son homologue russe Dmitri Medvedev, a annoncé le lancement de négociations ambitieuses sur une réduction des arsenaux nucléaires de leurs pays.

Souhait

Le discours de Prague pourrait en partie reléguer au second plan le sommet UE-USA proprement dit prévu de débuter en milieu de journée. Il se tient en République tchèque, qui assure la présidence tournante du bloc des 27 jusqu'en juillet.

Après l'économie au G20 et les questions de défense à l'OTAN, les dirigeants de l'UE veulent eux profiter de l'occasion pour demander à M. Obama de faire davantage d'efforts dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Ce sommet devait être l'apothéose de la présidence tchèque de l'UE. Mais il s'est transformé en calvaire. Le Premier ministre Mirek Topolanek n'est plus qu'un chef de gouvernement en sursis après avoir tout récemment démissionné et le nom de son successeur pourrait être annoncé juste après la réunion.

(ats)

Ton opinion