Ski de fond: Le tour d'honneur du Péruvien Carcelen
Actualisé

Ski de fondLe tour d'honneur du Péruvien Carcelen

Le Sud-Américain, qui s'était fracturé deux côtes avant les Jeux olympiques, a transformé son 15 km style classique en un tour d'honneur. Il a reçu l'ovation du public à l'issue de son effort ponctué de la dernière place.

Dario Cologna est venu féliciter Roberto Carcelen à l'arrivée.

Dario Cologna est venu féliciter Roberto Carcelen à l'arrivée.

Roberto Carcelen a longtemps ramé, trébuché, glissé. Dans les montées très exigeantes du parcours, il a même tout simplement marché plutôt que skié. Mais Roberto Carcelen y est finalement parvenu, franchissant drapeau péruvien en main la ligne d'arrivée. En 1h06'28''9, le Péruvien a bouclé les 15 km de l'épreuve sous les applaudissements généreux de la foule à la 87e et dernière place.

Il a ensuite reçu l'accolade de l'avant-dernier, le Népalais Dachhiri Sherpa, autre étonnant olympien d'expérience - ce sont ses troisièmes JO - et de Cologna, vainqueur de l'épreuve avec près de 28 minutes d'avance sur lui...

Parti en dernière position, Carcelen termine certes tout en bas de la feuille de classement, à plus de dix minutes de Sherpa, mais aura fait mieux que cinq participants, contraints à l'abandon.

Sous une température extrêmement clémente, 14°C au départ, et compte-tenu du parcours exigeant, le Péruvien peut être fier de son exploit. D'autant plus qu'il s'était facturé deux côtes deux semaines avant les Jeux.

«Je suis très satisfait. Il y a deux semaines, je me suis brisé deux côtes, et à la veille de la course j'ai attrapé froid. J'ai vraiment beaucoup souffert», a reconnu Carcelen qui, en 2010, était devenu le premier Péruvien à participer à des JO d'hiver, à Vancouver. (ats)

Ton opinion