Actualisé 28.09.2006 à 23:00

Le tour du monde d'un court métrage genevois

Claude Barras et Cédric Louis ont accompagné «Banquise» autour du globe avant de le présenter ce soir au Cinéma City.

Cannes, Rio, Hiroshima, Palm Spings, Genève. Claude Barras et Cédric Louis, les deux moitiés d'Hélium Films, ont porté «Banquise», leur court métrage d'animation, pendant une année complète. Ce soir, ce marathon prend fin à l'occasion de la Nuit du court métrage.

Claude Barras, Valaisan de Genève, ne cache pas son soulagement: «Les longs métrages ont généralement des distributeurs qui s'occupent de la vente. Pas les courts. Cette promotion, personne ne l'assumerait à ma place. Et c'est beaucoup de travail!» La conception et le financement des sept minutes que dure «Banquise» ont pris un an aux deux compères. Sa réalisation une année supplémentaire et la promotion une bonne partie de 2006, en parallèle à celle du «Génie de la boîte de ravioli», un film coréalisé avec la dessinatrice Albertine.

«Aujourd'hui, je suis heureux d'avoir trois nouveaux projets concrets», dit Claude Barras. Un nouveau film court, un projet de «série érotique burlesque» avec Albertine et, tout de même, un long métrage basé sur le roman «Autobiographie d'une courgette». «La production d'un court est gérable seul, dit-il. Pas celle d'un long.» Hélium Films s'est donc mis à la recherche d'un producteur. Avec cet espoir: à Fribourg, les frères Guillaume ont réuni 22 millions, dont 40% sont suisses, pour produire leur long métrage d'animation.

David Haeberli

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!