Russie – Le touriste spatial japonais rêve de jouer au badminton en orbite
Publié

RussieLe touriste spatial japonais rêve de jouer au badminton en orbite

Yusaku Maezawa et son assistant Yozo Hirano décolleront avec le cosmonaute russe Alexandre Missourkine le 8 décembre à bord d’une fusée Soyouz vers l’ISS.

Le cosmonaute russe Alexandre Missourkine (à droite) à côté du milliardaire japonais Yusaku Maezawa (au centre) et de son assistant Yozo Hirano.

Le cosmonaute russe Alexandre Missourkine (à droite) à côté du milliardaire japonais Yusaku Maezawa (au centre) et de son assistant Yozo Hirano.

AFP

Le milliardaire japonais Yusaku Maezawa, prochain touriste à séjourner à bord de la Station spatiale internationale (ISS), compte jouer au badminton en orbite et assure n’avoir aucune inquiétude, à deux mois du décollage à bord d’un vaisseau russe. Cet envol prévu en décembre marque le retour de la Russie dans le tourisme spatial, alors qu’une course s’est engagée dans le secteur impliquant, outre Moscou, les milliardaires Elon Musk, Richard Branson et Jeff Bezos. Ce dernier a envoyé mercredi pour quelques minutes dans l’espace l’acteur de la série culte Star Trek, William Shatner, âgé de 90 ans.

Le programme de Roscosmos, avec son partenaire américain Space Adventure, ne se limite lui pas à un court vol, mais implique un séjour de 12 jours à bord de l’ISS. «J’ai une liste de presque 100 tâches que je souhaite accomplir à bord de la station», a raconté Yusaku Maezawa lors d’une conférence de presse au centre de formation des cosmonautes près de Moscou. «Par exemple, nous voulons jouer au badminton dans l’espace, j’attends ça avec impatience avec» le cosmonaute russe Alexandre Missourkine, a-t-il dit.

«À 56-57 jours du décollage, plus ça approche, plus l’excitation grandit. Je n’ai aucune peur ni inquiétude», a-t-il encore dit. Le milliardaire et son assistant Yozo Hirano décolleront avec Alexandre Missourkine le 8 décembre à bord d’une fusée Soyouz depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. L’excentrique milliardaire japonais de 45 ans, qui a fait fortune dans la mode en ligne, a prévu d’autres voyages: il veut emmener huit personnes pour l’accompagner autour de la Lune en 2023 avec SpaceX, la société aérospatiale d’Elon Musk.

«Les rêves, ça se réalise»

«Les rêves, ça se réalise», a-t-il proclamé jeudi à Moscou, «à 99%, ça dépend de chacun de nous». La reprise par Roscosmos de ces expéditions touristiques vers l’ISS intervient alors qu’il a perdu en 2020 son monopole des vols habités avec l’entrée en lice de la société SpaceX d’Elon Musk. La Russie a ainsi perdu les revenus que représentent les sièges achetés par les agences spatiales américaine et européenne.

Roscosmos et Space Adventures avaient déjà collaboré entre 2001 et 2009 pour envoyer de richissimes entrepreneurs dans l’espace à huit reprises. Les sociétés n’ont pas révélé la somme facturée à Yusaku Maezawa. Selon le magazine Forbes, un billet coûterait entre 20 et 35 millions de dollars. Cette manne n’est pas négligeable, Roscosmos ayant subi des coupes budgétaires et perdu de nombreux contrats de lancement de satellites.

Outre des touristes et des cosmonautes, la Russie a envoyé dans l’espace une actrice et un réalisateur russes sur l’ISS. Ils y tournent actuellement le premier film de l’histoire en orbite, devançant un projet américain concurrent avec Tom Cruise.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires