Fraude chez UBS: Le trader aurait averti la banque suisse
Actualisé

Fraude chez UBSLe trader aurait averti la banque suisse

Interrogé sur les transactions illégales qu'il est soupçonné d'avoir commises chez UBS, Kweku A. aurait affirmé avoir tenté d'informer ses collègues.

par
mac

Le site de la télévision britannique BBC affirme que Kweku A., le trader qui serait à l'origine de la perte frauduleuse de 2 milliards de dollars chez UBS, aurait alerté la banque lui-même. L'homme aurait indiqué à son employeur avoir commis des transactions non autorisées. Après un examen des positions de son trader, UBS a informé l'autorité de surveillance anglaise, la Financial Services Authority, ainsi que la police. Le suspect âgé de 31 ans a été arrêté jeudi à 3h30 et immédiatement placé en détention.

«Le fait que ce soit le trader lui-même qui a tiré la sonnette d'alarme indique que le système de surveillance interne à la banque est incapable de contrôler les risques énormes pris par les traders», explique le journaliste de la BBC Robert Peston.

L'autorité de surveillance enquête actuellement sur les raisons de ce manquement chez UBS.

Chris Roebuck, professeur invité à l'université Cass Business School de Londres a expliqué à la BBC que c'était le rôle des managers d'élucider pourquoi le système n'a pas décelé les transactions risquées du trader incriminé.

Restructuration en vue

UBS va «massivement» réduire sa banque d'affaires et procéder à d'importants licenciements, a indiqué la presse helvétique vendredi. Une réduction en taille de la banque d'affaires, souvent évoquée par les analystes, devrait être annoncée le 17 novembre lors de la journée des investisseurs d'UBS, a précisé le quotidien Tages-Anzeiger, qui se base sur des sources internes de la banque.

Cette opération aura pour conséquence la réduction de «milliers» de postes dans la division, a poursuivi le journal, qui s'attend également à ce que le directeur général Oswald Grübel et le patron de la banque d'affaires Carsten Kengeter présentent bientôt leur démission.

Pour les analystes de Vontobel, les événements de la veille pourraient avoir «probablement des conséquences personnelles pour la direction générale» du groupe. (mac/afp)

Menaces d'abaissement de la note

L'agence de notation Standard & Poor's (S&P) a annoncé vendredi qu'elle plaçait sous surveillance avec implication négative la notes de dette à long terme «A » de la banque suisse UBS, en raison de la fraude révélée jeudi au sein de la banque d'affaires.

Cette annonce intervient après celle jeudi par une autre agence de notation, Moody's, d'une décision similaire en raison des «faiblesses dans la gestion du risque du groupe».

Ton opinion