Bali: Le traditionnel bain de boue bat son plein
Actualisé

BaliLe traditionnel bain de boue bat son plein

Ils étaient plusieurs centaines vendredi à participer à Bali au traditionnel rituel de purification, le «Mebuug-buugan».

1 / 8
Bali a célébré vendredi le «Mebuug-buugan». (9 mars 2019)

Bali a célébré vendredi le «Mebuug-buugan». (9 mars 2019)

AFP
Le rituel  «Mebuug-buugan» est censé chasser le mauvais sort et l'énergie négative.  (9 mars 2019)

Le rituel «Mebuug-buugan» est censé chasser le mauvais sort et l'énergie négative. (9 mars 2019)

AFP
Vêtus de sarongs traditionnels, hommes, femmes et enfants, se badigeonnent tous le corps avec des mottes de boues recueillies dans une forêt de mangrove du village de Kedonganan, près de la ville de Denpasar. (9 mars 2019)

Vêtus de sarongs traditionnels, hommes, femmes et enfants, se badigeonnent tous le corps avec des mottes de boues recueillies dans une forêt de mangrove du village de Kedonganan, près de la ville de Denpasar. (9 mars 2019)

AFP

A peine sortie du silence où l'avait plongée son Nouvel an, l'île indonésienne de Bali a célébré vendredi un traditionnel rituel de purification: le «Mebuug-buugan», bain de boue auquel participent des foules de centaines de personnes.

Ce rituel, censé chasser le mauvais sort et l'énergie négative, a été réinstauré voilà trois ans après une interruption de soixante ans. Vêtus de sarongs traditionnels, hommes, femmes et enfants, se badigeonnent tous le corps avec des mottes de boues recueillies dans une forêt de mangrove du village de Kedonganan, près de la ville de Denpasar.

Chacun implore protection et bonne fortune avant de recouvrir de boue quiconque se trouve à sa portée. Ensuite, tous les villageois vont ensemble à la plage voisine pour se rincer et repousser les mauvais esprits.

L'île a célébré jeudi Nyepi, le Nouvel an balinais, durant lequel les hindous, majoritaires sur l'île, observent une journée de silence, de jeûne et de méditation. Ce jour-là, le trafic aérien et les connexions internet mobiles sont suspendues, les lumières éteintes, centres commerciaux et attractions touristiques fermés, tandis que les automobiles et deux-roues ne sont pas autorisés à circuler sauf pour les services d'urgence.

Nus ou vêtus?

Par le passé, les participants au rituel bain de boue étaient nus mais vers le milieu du 20e siècle cette nudité en public a commencé à les mettre mal à l'aise. Il a alors été suspendu durant soixante ans puis a repris il y a trois ans avec la possibilité pour les participants d'être vêtus. La cérémonie est très populaire depuis sa reprise. Des dizaines de touristes l'observent et prennent des photos.

Durant les jours qui précèdent Nyepi, l'île connaît une série de rituels hauts en couleur visant à faire peur aux mauvais esprits. Mercredi, à la veille du Nouvel an, des effigies appelées Ogoh-Ogoh, monstres de papier portés sur des tours en bambou, ont été promenées dans les rues avant d'être brûlées, acte symbolisant le renouveau et la purification.

L'archipel d'Indonésie compte la plus importante population musulmane au monde. Mais à Bali, plus de 80% de la population se dit hindoue et pratique une version locale de cette religion. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion