Actualisé 05.04.2006 à 20:17

Le travail domestique au noir régresse

Les Genevois déclarent de plus en plus leurs employés de maison.

C'est le constat dressé par le Syndicat interprofessionnel de travailleurs (SIT). Ils sont 40% à le faire sur 20 000 employeurs; 30% ne le font pas par manque d'information. Et 30% ne peuvent ou ne veulent pas le faire. Le SIT a constaté une amélioration des conditions de travail prévues par le contrat type, une augmentation du salaire minimum (3430 fr.) et des semaines de 46 h (au lieu de 48 h).

L'économie domestique, ce sont 9250 postes à plein temps; 5000 sont occupés par des personnes sans statut légal. Pour le SIT, «l'amélioration et le respect des conditions de travail passent par la régularisation des travailleurs(euses) sans papiers». Cette mesure, soutenue par le Conseil d'Etat, est en tractation à Berne.

(sab)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!