Suisse: Le travail non rémunéré se chiffre en milliards
Actualisé

SuisseLe travail non rémunéré se chiffre en milliards

En 2016, les Suisses ont travaillé 9,2 milliards d'heures sans être payés. La valeur monétaire estimée est affolante.

Le travail domestique constitue la majeure partie du travail non rémunéré.

Le travail domestique constitue la majeure partie du travail non rémunéré.

Keystone

En Suisse, 9,2 milliards d'heures de travail non rémunéré ont été accomplies en 2016, soit 1320 heures par personne. Leur valeur monétaire est estimée à 408 milliards de francs.

En comparaison, la population résidente permanente de 15 ans et plus en Suisse a travaillé pour un total de 7,9 milliards d'heures contre rétribution. Les femmes accomplissent 61,3% du volume de travail non rémunéré, les hommes 61,6%, indique lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Les travaux domestiques (tâches d'encadrement mises à part) représentent, avec 7,1 milliards d'heures, un peu plus des trois quarts du volume total du travail non rémunéré (77%). Les tâches de garde d'enfants et de soins à des adultes dans le ménage se chiffrent à 1,5 milliard d'heures par année (16% du volume total). Au niveau du bénévolat, 660 millions d'heures ont été investies (7%).

Pour estimer la valeur monétaire fictive du travail non rémunéré, l'OFS a calculé combien les ménages privés devraient payer une personne recrutée sur le marché du travail pour l'exécution de ces activités. Elle a été estimée à 408 milliards de francs en 2016.

Travail domestique surtout

Le travail domestique en constitue la majeure partie, soit 293 milliards de francs (72% environ de la valeur totale). L'OFS estime à 81 milliards de francs (20% de la valeur totale) la valeur monétaire des tâches de prise en charge et de soins et à 34 milliards de francs (8% de la valeur totale) celle du travail bénévole.

Mardi dernier, lors de la Journée mondiale des volontaires, la Croix-Rouge suisse a estimé que ces 61'000 bénévoles fournissaient un total de 2,93 millions d'heures. Sur la base d'un tarif horaire de 30 francs, la rémunération de ce travail équivaudrait à 87 millions de francs.

L'OFS explique que l'objectif du compte satellite de la production des ménages est d'établir un lien entre le travail non rémunéré et les comptes nationaux (CN). La valeur ajoutée brute du travail non rémunéré des ménages privés représentait l'année dernière 41% de l'économie totale étendue à la production des ménages. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion