Crise financière: Le Trésor américain lève encore 100 milliards de dollars
Actualisé

Crise financièreLe Trésor américain lève encore 100 milliards de dollars

Le Trésor américain a annoncé jeudi qu'il allait lever 100 milliards de dollars supplémentaires dans le cadre de son programme spécial d'endettement destiné à soutenir la Réserve fédérale (Fed) et ses mesures d'aides d'urgence à l'économie.

Le Trésor va émettre 100 milliards de dollars de nouveaux titres de dette lors de trois adjudications programmées pour les 19 et 24 septembre, indique un communiqué. Deux tranches de bons à maturité de 45 et 59 jours, de 30 milliards chacune, seront offertes à la souscription vendredi. Une autre tranche de 40 milliards de bons à maturité de 7 jours sera proposée le 24 septembre.

Le Trésor américain a lancé mercredi un «programme de financement complémentaire». Il consiste en une série de bons du Trésor distincts de ceux de (son) programme d'emprunt actuel afin de «fournir les frais nécessaire aux initiatives de la Réserve fédérale».

Avantageux

Dans les conditions actuelles du marché, cet endettement se fait à un coût particulièrement avantageux, pour ne pas dire dérisoire, pour le Trésor. En effet, la débâcle des Bourses pousse les investisseurs vers les valeurs refuges comme les bons du Trésor, augmentant considérablement la demande pour ces produits, ce qui permet à celui-ci d'obtenir un taux particulièrement bas.

Il a ainsi alloué mercredi 40 milliards de dollars de bons du Trésor à maturité de 35 jours à un coût de 0,304%.

Rôle majeur

Depuis le début de la crise financière, déclenchée à l'été 2007 par l'effondrement du marché des crédits immobiliers à risques, la Réserve fédérale a joué un rôle majeur pour aider l'économie américaine à passer la tempête.

Depuis quelques jours, elle est apparue en première ligne, offrant de prêter 85 milliards de dollars à l'assureur AIG, à qui elle évite le dépôt de bilan en contrepartie d'une quasi- nationalisation, et en multipliant les opérations d'»open market» impromptues pour permettre aux banques de se refinancer autant qu'elles en ont besoin.

Elle a ainsi injecté lundi et mardi 100 milliards de dollars de plus que prévu dans le circuit bancaire. Jeudi, elle a annoncé qu'elle allait apporter 180 milliards de dollars de liquidités aux marchés financiers américains dans le cadre d'une action concertée des banques centrales mondiales.

(ats)

Ton opinion