Meyrin (GE): Le trésorier piquait dans la caisse
Actualisé

Meyrin (GE)Le trésorier piquait dans la caisse

Quelque 25000 fr. ont été détournés des comptes d'une association de soutien à la bande de Gaza.

par
Didier Tischler

Le comptable de Meyrin-Palestine aimait l'argent facile. Agé de 73 ans, il a été évincé après que le comité a découvert qu'il avait détourné 25 000 fr. pour ses propres besoins. Un geste qui a laissé l'association dans une profonde «perplexité». Le septuagénaire était le seul à gérer et contrôler les comptes.

«Pour l'instant, nous n'avons pas porté plainte, explique Ridha Ben Boubakar, président de Meyrin-Palestine. Il s'est engagé à nous rembourser. S'il ne tient pas ses promesses, nous agirons.» Le détournement va retarder de quelques mois la finalisation de la construction d'un centre scolaire et culturel à Gaza. «A ce jour, tout l'argent que nous avons reçu a été intégralement utilisé à Gaza, rassure le président. Je l'ai constaté sur place.»

Concernant le détournement, les responsables ont découvert le pot aux roses après avoir demandé un soutien financier à la Ville. «Avant d'accorder une aide, nous demandons les comptes de l'association quémandeuse», explique-t-on du côté des autorités. La demande n'avait ainsi jamais abouti.

Malgré ces malversations, Ridha Ben Boubakar espère de tout son cœur «que le travail accompli ne sera pas remis en question. Depuis 2002, des centaines de personnes ont offert aux femmes et aux enfants de Gaza des outils leur permettant de voir la vie autrement qu'au travers de la guerre.»

Ton opinion