Suisse - affaire Mörgeli: Le Tribunal administratif est saisi du dossier

Actualisé

Suisse - affaire MörgeliLe Tribunal administratif est saisi du dossier

Le licenciement de l'UDC Christoph Mörgeli de son poste de responsable du Musée d'histoire de la médecine sera porté devant la justice.

Christoph Mörgeli a été licencié le 21 septembre.

Christoph Mörgeli a été licencié le 21 septembre.

Le Tribunal administratif zurichois doit désormais se prononcer sur l'affaire Mörgeli. L'avocat du conseiller national UDC fait recours contre le refus de la cheffe de l'instruction publique Regine Aeppli de dessaisir le recteur de l'Université de Zurich de la décision de licencier Christoph Mörgeli.

Le 21 septembre dernier, le recteur Andreas Fischer a annoncé aux médias le licenciement de M. Mörgeli, directeur du Musée d'histoire de la médecine, une semaine avant que celui-ci soit formellement prononcé. Selon l'avocat du politicien, le recteur n'était donc plus impartial au moment de licencier officiellement M. Mörgeli.

Après l'annonce médiatisée du licenciement, Christoph Mörgeli a demandé à la ministre socialiste Regine Aeppli, présidente du Conseil de l'Université, de dessaisir le recteur du dossier. La conseillère d'Etat a rejeté cette demande.

C'est contre ce refus que Manfred Küng, avocat de Christoph Mörgeli, a déposé un recours auprès du Tribunal administratif, indique-t-il vendredi à l'ats. Il confirme une information révélée par plusieurs médias.

Quant au recours de M. Mörgeli contre son licenciement, il est désormais suspendu dans l'attente d'une décision du Tribunal administratif. Si ce dernier donne raison au politicien, le licenciement sera considéré comme invalidé. S'il lui donne tort, le recours de M. Mörgeli contre son licenciement sera réactivé. En cas d'échec, l'avocat veut porter l'affaire jusqu'au Tribunal fédéral.

(ats)

Ton opinion