Actualisé

Homicide à LausanneLe tueur a montré des remords

Les révélations se suivent sur l'homicide du Capverdien survenu samedi dernier. Le couteau utilisé était une arme à lame pliable de huit à 10 centimètres.

L'enquête sur le meurtre d'un Portugais d'origine capverdienne samedi dernier à Lausanne progresse: l'arme du crime, un couteau, a été retrouvée dans la rue à Lausanne. Il s'agit d'un couteau dont la lame se plie dans le manche, a indiqué à l'ats le procureur Bernard Dénéréaz.

Ce n'est pas un couteau suisse, mais pas non plus un couteau de cuisine: sa lame mesure entre huit et dix centimètres environ.

Le procureur attend toujours les résultats de l'analyse toxicologique effectuée sur l'auteur présumé des coups. Il faut quelques jours pour l'alcool et plusieurs semaines pour les stupéfiants, a-t-il expliqué.

Le meurtrier présumé, un Suisse d'origine balkanique de 18 ans et quelques mois, a montré des remords pour son acte, a relevé Bernard Dénéréaz. Ses deux comparses, un Irakien de 23 ans et un Espagnol de 22 ans, sont maintenus en détention provisoire pour lui avoir apporté une aide dans les heures qui ont suivi l'homicide.

Événement du passé

Évoquée dans un premier temps comme cause de l'homicide, la demande de briquet n'a pas concerné le meurtrier et sa victime, mais deux autres personnes, a relevé le procureur. A ce stade, il se demande si c'est vraiment cet incident qui a mis le feu aux poudres ou s'il n'y a pas quelque chose de sous-jacent - des incidents du passé - qui seraient entrés en ligne de compte. Pour l'heure, Bernard Dénéréaz privilégie la récolte de témoignages.

La victime, âgée de 32 ans, a été tuée de plusieurs coups de couteau dans la région du coeur tôt samedi matin en plein centre de Lausanne. Arrêté peu après, l'auteur présumé de l'homicide dit avoir agi sous l'influence de l'alcool et de la cocaïne.

Mardi, un hommage a été rendu au défunt lors d'une marche blanche dans les rues de Lausanne. Quelque 400 participants ont demandé aux autorités d'agir pour faire cesser les violences nocturnes en ville. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!