Sud-ouest de la France: Le tueur du boulodrome avait prémédité son geste
Actualisé

Sud-ouest de la FranceLe tueur du boulodrome avait prémédité son geste

L'homme qui a fait feu mardi sur un groupe de joueurs de pétanque avait annoncé ses intentions dans plusieurs lettres. Mardi dernier, le forcené a tué une personne et en a blessé sept autres avant de retourner l'arme contre lui.

par
20 minutes online

La fusillade semble avoir été préméditée par le tireur de 64 ans. L'édition de vendredi de Sud-Ouest révèle que l'homme avait posté des lettres à six de ses proches, juste avant de se rendre au boulodrome de Saint-Jean d'Angély (F), petite ville non loin de Bordeaux, pour y commettre son forfait.

Si l'assaillant ne fait pas explicitement état de son intention de passer à l'acte dans ses missives, les personnes qui le connaissaient assurent qu'elles sonnent comme des lettres d'adieu.

Mardi, en début d'après-midi, le tireur a pénétré dans un club de pétanque armé d'un fusil de chasse. Il a ouvert le feu sur un groupe d'une dizaine de personnes sur le parking de l'établissement. Un individu a été mortellement blessé à la tête alors qu'il tentait de raisonner le tireur. Sept autres personnes ont été touchées par les tirs, dont une grièvement. Parmi elles se trouve l'amant présumé de la femme de l'assaillant. Cette dernière l'avait quitté quelques semaines avant le drame.

Le forcené a rapidement quitté les lieux de son crime pour se rendre chez son fils, où il a mis fin à ses jours sous les yeux de sa famille.

Ton opinion