Philippines – Le typhon Kompasu fait onze morts et sept disparus
Publié

PhilippinesLe typhon Kompasu fait onze morts et sept disparus

Des pluies diluviennes se sont abattues lundi sur des régions entières de l’île la plus peuplée de l’archipel Luçon, aux Philippines.

Les secours évacuent des personnes menacées par les eaux le 11 octobre aux Philippines.

Les secours évacuent des personnes menacées par les eaux le 11 octobre aux Philippines.

AFP

Au moins onze personnes ont été tuées et sept sont portées disparues aux Philippines après le passage d’un puissant typhon accompagné de fortes précipitations qui ont entraîné des inondations et des glissements de terrain, ont annoncé mardi les autorités. Des pluies diluviennes se sont abattues lundi sur des régions entières de l’île la plus peuplée de l’archipel Luçon, avant que la tempête tropicale, dénommée Kompasu, ne prenne la direction de la mer de Chine méridionale.

Six personnes ont perdu la vie et deux ont été portées disparues dans la province montagneuse et enclavée de Benguet. Une personne est morte noyée dans la province de Cagayan, située sur le littoral, a indiqué l’agence nationale de gestion des catastrophes. Quatre personnes ont péri dans des inondations soudaines dans deux villes de l’île de Palawan, dans l’ouest de l’archipel, tandis que cinq personnes sont toujours portées disparues, selon des responsables. Les gardes-côtes engagés dans les opérations de secours ont découvert trois corps dans la province de Ilocos Sur (nord), mais l’agence de gestion des catastrophes n’a pas pu confirmer dans l’immédiat si ces décès étaient liés à la tempête.

«Onze communes ont été inondées mais cela s’est calmé ce matin», a déclaré à l’AFP Rogelio Sending, en charge de la communication pour la province de Cagayan. Les principales routes et les ponts sont toujours inondés, a-t-il ajouté, alors que l’eau a commencé mardi à se retirer. «Environ sept à huit communes sont encore inondées… à la suite d’un problème de drainage», a déclaré Earl Timbancaya, en charge de la gestion des catastrophes à Puerto Princesa, sur l’île Palawan.

Chaque année, une vingtaine de tempêtes et typhons frappent les Philippines, dévastant récoltes et infrastructures et contribuant à maintenir des millions de personnes dans la pauvreté. Une atmosphère plus chaude retient davantage d’eau, donc le changement climatique peut entraîner des précipitations d’une extrême intensité et d’importantes inondations.

(AFP)

Ton opinion