Lex Weber: Le Valais face à une avalanche de recours
Actualisé

Lex WeberLe Valais face à une avalanche de recours

Les recours pleuvent en Valais contre la construction de résidences secondaires, dans le cadre de la lex Weber.

Une vue de Grimentz (VS).

Une vue de Grimentz (VS).

Helvetia Nostra a déposé pour l'heure en Valais 234 requêtes d'effet suspensif contre la construction de résidences secondaires. Pour l'instant, 83 d'entre elles font l'objet d'un recours sur le fond. Le Gouvernement valaisan a statué sur 75 dossiers, jugeant les recours irrecevables.

Pour ces 75 dossiers, l'Exécutif valaisan a «dénié» à la fondation Helvetia Nostra «la qualité pour agir» et a confirmé «les décisions communales». Les procédures concernent les trois régions du canton, a précisé l'Etat du Valais mercredi dans un communiqué.

Trente-trois procédures touchent le Haut-Valais, 113 le Valais central et 88 le Bas-Valais. Une quarantaine de requêtes visent des autorisations de construire délivrées par la commune de Bagnes - dont fait partie la station de Verbier -, 39 la commune d'Anniviers et 23 celle de Nendaz.

«Par écriture du 30 août dernier, Helvetia Nostra a recouru devant le Tribunal cantonal contre la première décision rendue par l'Exécutif cantonal le 29 juin 2012», précise encore l'Etat du Valais.

(ats)

Ton opinion