Actualisé 26.06.2008 à 20:49

Le Valais va recenser ses sites floqués à l'amiante

Les bâtiments publics du canton vont être auscultés pour savoir s'ils contiennent des traces d'amiante.

Le canton du Valais va faire expertiser 172 bâtiments publics (y compris les hôpitaux) construits ou transformés entre 1950 et 1990 pour déceler d'éventuelles traces d'amiante. Il a d'ores et déjà réservé 1,5 million de francs pour cette campagne et pour les assainissements prioritaires. Les 70 bâtiments accueillant régulièrement des enfants, des adolescents et des sportifs seront analysés en priorité d'ici la fin de l'année. L'expertise de la centaine d'autres sera effectuée avant le 31 août 2009, a indiqué jeudi le Conseil d'Etat valaisan.

L'effort d'assainissement sera poursuivi en 2010. Une campagne de sensibilisation aux risques liés à la présence d'amiante sera en outre organisée cet automne. Destinée aux ouvriers du bâtiment et aux concierges, elle sera élargie aux propriétaires de bâtiments publics et privés ouverts à un grand nombre de personnes.

Les immeubles appartenant au canton et qui figurent sur la liste SUVA des bâtiments traités par flocage à l'amiante ont déjà été assainis, a rappelé le Conseil d'Etat. A Genève, on s'en préoccupe avec 250 immeubles répertoriés, à Neuchâtel, les sites qui devaient être assainis le sont tout comme ceux qui sont répertoriés comme contenant de l'amiante mais sans danger pour les occupants, sauf en cas de transformations ou travaux. La situation est semblable dans d'autres cantons romands.

(jbm/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!