Le Valais veut renforcer la lutte contre le dumping salarial
Actualisé

Le Valais veut renforcer la lutte contre le dumping salarial

Le Valais veut renforcer la lutte contre le dumping salarial et le travail au noir.

L'Inspection cantonale du travail (ICE) réclame du personnel supplémentaire. Le département des affaires sociales soutiendra cette demande devant le parlement.

Il y a une volonté de renforcer les équipes de contrôle, a déclaré lundi lors d'une conférence de presse le chef du département des affaires sociales Thomas Burgener. Les cinq inspecteurs actuels ne suffisent pas à assumer l'ensemble des contrôles dont le nombre augmente chaque année.

Le nombre d'infraction est aussi en augmentation. Environ 60 % des contrôles mettent en évidence une infraction. La proportion peut sembler importante, mais elle montre aussi que les contrôles sont bien ciblés sur les secteurs à risque, a précisé M. Burgener.

Le Valais est engagé depuis 1999 dans la lutte contre le travail au noir. Il n'est pas possible de l'éradiquer complètement, a précisé Marc-André Tudisco, chef du service de la protection des travailleurs. Mais, avec la libre circulation des personnes, le phénomène prend de l'ampleur et les contrôles doivent être plus nombreux.

Secteurs à risque

L'arsenal législatif fédéral entré en vigueur au début de l'année permettra aussi d'améliorer la situation. Les sanctions peuvent aller jusqu'à l'exclusion des marchés publics pour une période de cinq ans. De plus toute suspicion d'infraction doit être annoncé à l'Etat.

Ces règles pourraient avoir un effet dissuasif. La présence de davantage de contrôleurs sur le terrain aussi. La commission cantonale qui réunit paritairement employeurs et employés a déjà déterminé des secteurs à risque qui seront prioritaires en 2008, a précisé son président Gabriel Décaillet.

L'agriculture, l'hôtellerie restauration et la construction sont les secteurs principalement concernés par le travail au noir. La location de services, la vente et les remontées mécaniques présentent des risques dans l'application des mesures d'accompagnement. (ats)

Ton opinion