Aide sociale: Le Valais veut serrer la vis aux étrangers
Publié

Aide socialeLe Valais veut serrer la vis aux étrangers

Le Grand Conseil valaisan veut réviser la loi cantonale sur l'intégration et l'aide sociale de 1996. Il a accepté mercredi une motion UDC allant dans ce sens.

Le Valais suit la voie du canton de Fribourg où le parlement a accepté une motion similaire en septembre 2015.

Le Valais suit la voie du canton de Fribourg où le parlement a accepté une motion similaire en septembre 2015.

photo: Keystone/Image d'illustration

«Le profil des personnes qui viennent demander l'aide sociale a évolué et la loi cantonale actuelle sur l'aide sociale n'est plus adaptée», a plaidé le député Grégory Logean (UDC). Seule l'Alliance de gauche (AdG) a combattu la motion qui a été acceptée par 61 voix contre 49 et 2 abstentions. Elle sera soumise au Conseil d'Etat.

Pour l'AdG, la motion est inutile. Le canton a mené une étude pour comprendre les causes de l'explosion des coûts de l'aide sociale et la Cogest a émis des recommandations. «Ce que demande la motion est déjà en application. Les informations circulent entre les services et les tricheurs sont déjà traqués», a relevé la députée-suppléante Marie-Paul Bender.

Le Valais suit la voie du canton de Fribourg où le parlement a accepté une motion similaire en septembre 2015. Le PLR, le PDC et l'UDC étaient unis face au PS et au groupe Alliance Centre Gauche. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion