Le Valaisan Zurbriggen est sorti du bois en Super-G

Actualisé

Le Valaisan Zurbriggen est sorti du bois en Super-G

Silvan Zurbriggen est passé tout près de son 2e podium en Coupe du monde, à Hinterstoder (Aut).

Le Valaisan s'est classé quatrième du super-G remporté par l'Américain Bode Miller. Il n'a échoué qu'à deux petits centièmes de la 3e place, occupée par l'Autrichien Hermann Maier. Les Suisses ont d'ailleurs réalisé une bonne performance d'ensemble avec Didier Cuche (9e), Daniel Albrecht (12e), Marc Berthod (16e) et Didier Défago (19e).

Premier concurrent à s'élancer, le vice-champion du monde de slalom 2003 a déjoué tous les pronostics au fur et à mesure de la course. «Même s'il m'a manqué 2 centièmes pour le podium, je n'ai pas le droit d'être déçu, lâchait le Valaisan. J'ai signé, aujourd'hui, mon plus beau résultat en Coupe du monde.» Il survient trois jours après l'épisode rocambolesque du «pipi».

«Mes entraîneurs et mes amis m'ont remis sur les bons rails. Je me suis aussi dit qu'une telle affaire ne pouvait pas détruire ma carrière!» Sur un tracé relativement technique, la performance de Zurbriggen est également due aux conditions météorologiques qui ont perturbé une bonne partie des coureurs. Il est resté en tête de l'épreuve jusqu'au dossard 24 de Peter Fill.

L'Italien – finalement 2e – profitait lui d'un temps dégagé pour venir prendre les commandes l'espace d'un court instant. Pour sa part, le Genevois Olivier Grand a inscrit ses premiers points en Coupe du monde en prenant le 26e, rang tandis que Bruno Kernen et Ambrosi Hoffmann ont connu l'élimination.

(si)

Ton opinion