Le variant Delta inquiète la BCE
Publié

Impact sur l’économie Le variant Delta inquiète la BCE

Christine Lagarde a averti jeudi que la propagation rapide du variant Delta du covid est «une source croissante d’incertitude» pour l’économie de la zone euro.

Présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde a fait le point jeudi sur les conséquences de la pandémie sur l’économie de la zone euro. 

Présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde a fait le point jeudi sur les conséquences de la pandémie sur l’économie de la zone euro.

REUTERS

«La reprise de l’économie de la zone euro est en bonne voie», a déclaré la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, lors d’une conférence de presse, jeudi. «Mais la pandémie continue de jeter une ombre, d’autant plus que le variant Delta constitue une source croissante d’incertitude.» La remontée des contaminations, due à ce variant, pourrait freiner la reprise «dans les services, notamment dans le tourisme et l’hôtellerie.»

Soutien à l'économie

Ces incertitudes confortent la BCE dans sa décision de maintenir sa politique monétaire accommodante. «Nous devons préserver des conditions de financement favorables pour tous les secteurs de l’économie le temps de la pandémie. C’est essentiel pour que le rebond actuel se transforme en une expansion durable et pour compenser l’impact négatif de la pandémie sur l’inflation», a insisté Mme Lagarde à l’issue d’une réunion du conseil des gouverneurs.

Rebond de l'activité

Au cours de cette réunion, le BCE a maintenu ses taux directeurs à leur plus bas historique et l’ensemble de son dispositif exceptionnel de soutien à l’économie. Elle a également indiqué ne pas anticiper de hausse de ses taux historiquement bas avant de voir les perspectives d’inflation «durablement» atteindre le nouvel objectif de la banque fixé à 2%. «L’économie de la zone euro rebondit fortement. Mais les perspectives continuent de dépendre de l’évolution de la pandémie et des progrès de la vaccination», a encore estimé Mme Lagarde.

(AFP)

Ton opinion

12 commentaires