Coronavirus - Le variant Delta va-t-il gacher nos vacances d’été?
Publié

CoronavirusLe variant Delta va-t-il gâcher nos vacances d’été?

À l’approche des congés estivaux, le variant Delta vient jouer les trouble-fêtes. L’Allemagne a placé le Portugal sur sa liste des pays à risque et la Suisse envisage d’en faire autant.

par
Pascal Michel/cde
À Lisbonne, le variant Delta représente 70% des nouvelles infections au coronavirus.

À Lisbonne, le variant Delta représente 70% des nouvelles infections au coronavirus.

Pixabay

Ce week-end, la Suisse a abordé la dernière grande étape de levée des restrictions sanitaires. Mais dans d’autres pays, la situation n’est pas aussi réjouissante. L’agence de voyages allemande Olimar va rapatrier dès lundi des centaines de touristes se trouvant au Portugal, relatent nos confrères de 20 Minuten. Les autorités allemandes ont décidé d’inscrire, dès mardi, ce pays dans sa liste rouge. De fait, le variant Delta y est devenu prédominant (51%), notamment dans la région de Lisbonne où il représenterait 70% des nouvelles infections, contre 12% en Suisse.

Entrée en Suisse facilitée

Parmi l’ensemble des assouplissements annoncés mercredi dernier, le Conseil fédéral a décidé de faciliter l’entrée dans le pays. La «liste rouge» (pays au retour desquels il est obligatoire de se placer en quarantaine) a été considérablement réduite. Elle concerne désormais les pays dans lesquels circulent des variants du virus préoccupants. À ce jour, seuls trois pays y figurent: l’Inde, le Népal et le Royaume-Uni. À noter que les personnes vaccinées qui arrivent en Suisse depuis un pays en liste rouge n’auront pas besoin de présenter un test et de se placer en quarantaine. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) affirme en effet que les vaccins utilisés en Suisse offrent une protection très élevée, bien que légèrement réduite, contre le variant Delta. En revanche, les enfants qui ne sont ni vaccinés ni guéris de la maladie doivent se placer en quarantaine au retour d’un séjour dans l’un des pays où circule un variant préoccupant.

La Suisse pas concernée… pour l’instant

L’agence Olimar qui possède une succursale à Zurich affirme que les touristes suisses peuvent encore profiter de leurs vacances au Portugal. «Nous suivons de près l’évolution de la situation au Portugal et examinons une éventuelle inscription sur la liste des pays préoccupants», indique l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). La règle en vigueur pour les voyageurs en provenance des pays concernés par cette liste est que toute personne qui n’a pas été vaccinée ou qui n’est pas guérie doit passer un test et être mise en quarantaine à son retour. Pour le Portugal et la Grande-Bretagne, la Confédération recommande aussi de s’abstenir de s’y rendre.

En Suisse, Hotelplan n’a pas encore enregistré de demandes d’annulation de la part de voyageurs. «Tant que le Portugal ne figure pas sur la liste de l’OFSP, nous ne prenons aucune mesure», déclare la porte-parole Bianca Gähweiler. Toutefois, si cela devait se faire, les clients auront la possibilité d’annuler gratuitement les voyages prévus ou de bénéficier d’un retour anticipé.

Des changements d’habitudes

Le variant Delta est-il en train de mettre à mal nos vacances d’été? Le président de Globetrotter, André Lüthi, se veut rassurant: «L’OFSP fait un très bon travail. Tant que le Portugal n’est pas répertorié comme une zone à risque, il n’est pas nécessaire d’agir.» Il rappelle toutefois l’importance de se munir d’une bonne assurance de voyage.

La compagnie aérienne Swiss, en revanche, a constaté un changement de comportement en matière de réservation dans les pays où le nombre de cas est en augmentation. Depuis que la Grande-Bretagne a été remise sur la liste des pays à risque, la demande de vols vers ce pays a diminué. À l’inverse, la recherche de vols vers Palma de Majorque, par exemple, a augmenté en raison de lassouplissement des règles dentrée sur le territoire, explique un porte-parole.

Ton opinion

121 commentaires