Blanchiment: Le Vatican prêt à «renforcer» ses efforts
Actualisé

BlanchimentLe Vatican prêt à «renforcer» ses efforts

Les procédures contre le blanchiment d'argent ont été nettement améliorées ces derniers mois au Vatican, mais des progrès restent à faire. L'Etat s'est dit prêt à «renforcer» ses efforts.

«Le Saint-Siège a beaucoup progressé en très peu de temps», indiquent les experts de Moneyval, l'organisme spécialisé de l'institution paneuropéenne. «Bon nombre des éléments d'un régime» de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme «sont désormais formellement en place».

«Toutefois, il reste encore d'autres problématiques importantes à traiter pour justifier qu'un régime pleinement effectif a été instauré dans la pratique», ajoutent les experts dans leur rapport. Ce dernier a été réalisé à partir d'une inspection sur place en novembre 2011, et de la nouvelle législation entrée en vigueur en janvier dernier.

«Renforcer» les efforts

Le Vatican se dit prêt à «renforcer» ses efforts dans la lutte contre le blanchiment d'argent sale et le financement du terrorisme, a déclaré mercredi un haut responsable du Saint-Siège, après la publication du rapport.

«Nous avons posé les bases pour un système de lutte contre le recyclage et le financement du terrorisme, qui soit solide et durable», a déclaré Mgr Ettore Balestero, sous-secrétaire chargé des Rapports avec les Etats au cours d'une conférence. Le Vatican souhaite maintenant «renforcer ce système» pour devenir «un partenaire fiable de la communauté internationale», a-t-il

Supervision indépendante

Sur les seize «recommandations fondamentales» en matière de lutte contre le recyclage d'argent sale, neuf ont été validées comme «conformes» ou «largement conformes», a précisé le Conseil de l'Europe, et sept comme «partiellement conformes» ou «non conformes».

Le blanchiment de capitaux est désormais «pleinement incriminé», mais l'efficacité de cette mesure «reste à démontrer», relativisent les experts, qui «recommandent fortement» que l'Institut pour les oeuvres de religion (IOR), la banque du Vatican, soit placée sous supervision indépendante.

(ats)

Ton opinion