Le VDSL proposé dès juillet 2007
Actualisé

Le VDSL proposé dès juillet 2007

Swisscom reprend les devants dans sa bataille avec Cablecom pour proposer des services internet à très haut débit.

La technologie VDSL du géant bleu sera disponible dès juillet pour les particuliers et les entreprises.

Swisscom entend couvrir la moitié des ménages du pays d'ici à la fin de l'année, a-t-il indiqué mardi dans un communiqué. Le VDSL (very high bit-rate digital subscriber line) proposé offrira des largeurs de bande allant jusqu'à 16 000 kilobits par seconde (kbit/s) - ou 16 mégabits (Mbit/s) - en voie descendante.

A titre de comparaison, l'ADSL actuel en est à 5 Mbit/s. L'offre la plus véloce de Cablecom est de 10 Mbit/s depuis le début de l'année. Les particuliers pourront disposer au plus d'une capacité de 15 Mbit/s et les entreprises de 16 Mbit/s. C'est toutefois moins que ce que propose déjà France Télécom: 18 Mbit/s.

Le VDSL est la plus rapide des technologies utilisant le fil du téléphone. Sa performance dépend de la distance entre le modem et le central. Elle peut théoriquement atteindre un maximum de 52 Mbit/s de débit. Swisscom ambitionne de porter ce dernier à 25 Mbit/s d'ici à 2010.

Des obstacles

A noter que le développement de cette technologie est pour l'heure entravé par de fortes réticences à la construction de nouveaux centraux. Elles émanent principalement d'habitants et d'organisations de défense du patrimoine et se manifestent surtout dans les plus grandes villes du pays, comme Genève, Bâle ou Zurich.

Le géant bleu n'a pas encore défini le prix qu'il demandera pour un abonnement à cette nouvelle technologie, mais il devrait tourner autour de 90 francs par mois. Les concurrents de l'ancien monopole du téléphone pourront le proposer également.

Aussi à la concurrence

Si Sunrise n'a pas encore pris de décision, selon son porte- parole Mathieu Janin, Tele2 a indiqué à l'ATS, par la voix de son directeur Roman Schwarz, qu'il proposerait ce service. Le prix reste à définir. Le «provider» argovien Green.ch a de son côté déjà entamé la promotion du produit, à 88 francs par mois.

Swisscom est actuellement en train d'investir massivement dans cette technologie. Le groupe aura dépensé entre 600 et 800 millions dans ce domaine d'ici à la fin 2008. Chez Cablecom, la réaction consiste pour l'heure à «observer le marché», a dit son porte- parole Hans-Peter Nehmer.

(ats)

Ton opinion