Vevey (VD): Le vélo-cargo électrique à la conquête des villes
Publié

Vevey (VD)Le vélo-cargo électrique à la conquête des villes

Un service de location vient d'être lancé. Il visera le transport urbain de marchandises et les loisirs en familles.

par
Mirko Martino

Le vélo-cargo pourrait devenir «la voiture urbaine de l'avenir», selon ses promoteurs.

Profiter pour quelques heures et à petit prix d'un moyen de transport propre, efficace et pas cher, même lorsque l'on est chargé comme une mule ou avec des enfants en bas âge: c'est désormais possible grâce à carvelo2go, qui permet de louer un vélo électrique équipé d'un coffre. Ouvert à Berne en septembre 2015, puis à Bâle en mars dernier, ce service a été présenté hier à Vevey, en première romande.

«Une fois inscrit sur le site web, on réserve en ligne un vélo-cargo chez l'un des dépositaires, puis on paie la location sur place et on en dispose le temps désiré, au maximum trois jours, détaille Jonas Schmid, chef de projet auprès du TCS. On peut transporter des marchandises, mais c'est aussi idéal pour des sorties en famille avec les enfants, car les vélos-cargos sont aussi équipés pour cela. La première heure coûte 5 fr., puis 2 fr. jusqu'à la neuvième. Ensuite, c'est 1 fr. de l'heure. »

Si l'aventure romande démarre du côté de Vevey, c'est grâce à l'impulsion de son délégué au développement durable Michel Bloch. «La ville soutient depuis longtemps la mobilité douce, précise-t-il. Nous avons très vite vu un intérêt commun avec les promoteurs du projet. Pour l'heure, quatre vélos-cargos électriques sont disponibles chez autant de partenaires.» Berne et Bâle en comptent déjà une vingtaine chacune, pour un total actuel de 1300 abonnés.

La section vaudoise du TCS rêve déjà d'amener le système à Lausanne, après analyse du test veveysan. Pour Jonas Schmid, les villes intéressées peuvent être nombreuses. «On est prêts à s'implanter ailleurs», conclut-il.

«Il faut aussi bien maîtriser le vélo»

Contacté par «20 minutes», le service de la mobilité de Genève ne s'est pas encore penché sur la question. Pour Fabrice Calame, de Genèveroule (un service de location), le vélo-cargo est pratique: «Nous en avons deux sans assistance électrique. On nous les prend pour la distribution de flyers, par exemple. Mais il faut aussi bien maîtriser le vélo dans le trafic. Cela demande un peu de pratique. Parfois, une simple remorque derrière un vélo électrique se manie mieux.»

Ton opinion