04.11.2020 à 16:02

VoileLe Vendée Globe, un monument en chiffres

Le départ du Vendée Globe sera donné dimanche 8 novembre. Course extrême, l’«Everest des mers» fascine aussi par ses chiffres qui donnent le tournis.

von
Florian Müller
Armel Le Cléac'h ne risque pas d’être interdit de stade: les fumigènes pour célébrer une victoire, c’est permis en mer.  Mais qui donc aura l’honneur de lui succéder?

Armel Le Cléac'h ne risque pas d’être interdit de stade: les fumigènes pour célébrer une victoire, c’est permis en mer. Mais qui donc aura l’honneur de lui succéder?

AFP

3

Comme le nombre de caps à laisser à bâbord, c’est à dire à la gauche du bateau. Le principe à beau être simple comme bonjour, dans les faits, c’est plus compliqué. Le tour du monde en solitaire sans escale ni assistance, au départ des Sables d’Olonne, n’a qu’une seule règle de parcours: le faire dans le bon sens.

A savoir d’abord le Cap de Bonne-Espérance (pointe sud de l’Afrique), puis le Cap Leewin (pointe sud de l’Australie), pour finir par le Cap Horn (pointe sud du continent américain). De là, il «suffit» ensuite de remonter l’Atlantique pour rentrer à la maison.

En tout, comptez un peu plus de 40 000 kilomètres pour relier les deux bouts.

74

En jours, le record établi par Armel Le Cléac’h, vainqueur de la dernière édition. Le Français s’était imposé en 74 jours, 3 heures et 35 minutes très exactement, juste devant le Britannique Alex Thomson (74 jours 19 heures et 35 minutes).

Le meilleur temps en course n’a cessé d’être amélioré depuis la première édition, en 1990. Titouan Lamazou avait alors bouclé la boucle en 109 jours 08 heures 47 minutes.

Titouan Lamazou avait une certaine idée, pour ne pas dire une idée certaine, du style en mer. 

Titouan Lamazou avait une certaine idée, pour ne pas dire une idée certaine, du style en mer.

AFP

33

Comme le nombre de solitaires engagés sur le neuvième Vendée Globe. Parmi eux, six femmes, un record. Presque autant que lors de toutes les éditions précédentes réunies (7). Samantha Davies, qui s’élance pour la troisième fois, est la plus expérimentée d’entre elles.

Autre particularité, Sam Davis s’élancera en couple, puisque son mari Romain Attanasio est lui aussi au départ du Vendée Globe. Une grande première.

Romain Attanasio et Samantha Davis, en couple à la ville, seront concurrents au large.

Romain Attanasio et Samantha Davis, en couple à la ville, seront concurrents au large.

AFP

27

Comme l’âge d’Alan Roura, benjamin de la course. Le Genevois était déjà le plus jeune à s’élancer lors de la précédente édition, voici quatre années de cela. Partir c’est une chose, encore faut-il arriver à point: Roura avait marqué les esprit en devenant le plus jeune participant à finir la course.

De l’autre côté de la pyramide démographique, c’est Jean Le Cam qui fait office de vétéran. A 61 ans, ce monument de la course au large, fort en gueule notoire, s’élancera pour la cinquième fois.

Alan Roura est le plus jeune au départ mais pas le moins expérimenté.

Alan Roura est le plus jeune au départ mais pas le moins expérimenté.

KEYSTONE

3

Comme le nombre de marins qui ont payé au prix de leur vie sur le Vendée Globe. Mike Plant, navigateur américain, n’a jamais atteint Les Sables-d’Olonne. Parti de New-York le 16 octobre 1992 pour rejoindre le départ, son voilier sera retrouvé en mer sans personne à bord.

Trois jours après le départ de cette même édition, le Britannique Nigel Burgess, 50 ans, pris dans une tempête, active une balise de détresse. Son voilier est repéré le lendemain. Des plongeurs y découvriront le corps sans vie du marin, dans sa combinaison de survie, touché à la tête.

Quatre ans plus tard, en 1996, c’est le Canadien Gerry Roufs, qui laisse la vie au grand large. «Les vagues ne sont plus des vagues, elles sont hautes comme les Alpes », disait-il dans son dernier message au PC course, alors qu’il naviguait en deuxième position. Il ne sera jamais retrouvé.

Gerry Roufs à bord de son bateau, peu avant le départ du Vendée Globe 1996. 

Gerry Roufs à bord de son bateau, peu avant le départ du Vendée Globe 1996.

AFP

0

Comme le nombre de spectateurs présents dans le village départ. D’habitude, ils sont des centaines de milliers à fouler les pontons des «Sables». Crise sanitaire oblige, le village départ a d’abord réduit sa jauge de spectateurs à 5000 personnes, avant de fermer définitivement ses portes le 29 octobre en raison du confinement national décrété en France.

Les skippers, eux, doivent également se confiner les sept jours précédant le départ, pour éviter tout risque de contamination. D’ailleurs, le protocole est aussi clair que strict: si un navigateur est testé positif, il ne pourra pas prendre le départ.

Des pontons blindés de monde: c’est forcément une image d’archive. 

Des pontons blindés de monde: c’est forcément une image d’archive.

DPPI via AFP

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
1 commentaire
L'espace commentaires a été desactivé

grün

04.11.2020 à 19:19

c'est dommage il y plus de places sur les tribunes au 40 ième. rugissant