22.11.2020 à 19:59

FootballLe vent, homme du match en Croatie

Lors de la rencontre entre Sibenik et Gorica, en première division croate, les bourrasques sont impliquées dans trois buts sur quatre.

L’homme invisible a donné un coup de main à Gorika. Lors de la douzième journée de première division croate, cette équipe a pu compter sur un douzième homme qui pourtant, jouait contre elle en début de rencontre.

En effet, vendredi, Gorica mettait les voiles direction Sibenik sur la côte Adriatique. La rencontre a eu lieu sous un vent impressionnant, qui n’est pas resté sans impact sur le tableau d’affichage.

Tout d’abord sur le premier but, il s’est chargé de stopper le dégagement aux cinq mètres du portier de Gorica au milieu de son camp, permettant à leurs adversaires de se porter directement à l’attaque et de transformer (7e, 1:25 sur la vidéo).

Après le retour des vestiaires, ce fut aux visiteurs d’avoir le vent en poupe, au sens propre. Gorica a trouvé la faille rapidement sur un corner rentrant bien travaillé au premier poteau. Il ne restait plus qu’à laisser la magie opérer et tromper le gardien, surpris par la trajectoire (60e, 4:10).

Ayant encaissé le but du break entre-temps (2-1), les hôtes ont alors cherché un second souffle pour revenir au score. Mais lors d’une relance rapide du gardien de Sibenik, ce dernier s’est fait prendre au même piège que son vis-à-vis une heure plus tôt (93e, 6:40). Voyez plutôt:

Une victoire qui fait les affaires de Gorica, qui assure ainsi sa troisième place. Sibenik retombe à la 6e place, alors qu’ils auraient pu revenir à la hauteur de leurs adversaires si les éléments, en tout cas un, avaient été plus cléments.

(Sport-Center)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
6 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Un supporter

22.11.2020 à 22:05

Ah si au moins la bise pouvait aider notre SFC en manque d'efficacité en phase offensive.

consentement masc

22.11.2020 à 22:04

cheri! descends les poubelles ! - sorry, lolite of ipamema, ye oune mal dou teete!

pascalo

22.11.2020 à 21:17

consentement ?! OK. alors c est chacun pour soi. madame se sent pas très bien pendant 10 jours...ben nous aussi !