Saint-Gall: «Le videur frappait les clients avec une barre»

Actualisé

Saint-Gall«Le videur frappait les clients avec une barre»

Une scène violente s'est produite dans la nuit de vendredi à samedi, devant un club saint-gallois. Une personne a été blessée. Le gérant de l'établissement n'a pas pu être joint pour une prise de position.

par
viv/ofu

«Une personne saignait au visage», raconte lundi un lecteur de «20 Minuten». Dans la nuit de vendredi à samedi, le jeune homme de 19 ans voulait se rendre au club Trischli à Saint-Gall. Or, en arrivant devant l'entrée de la boîte, qui se trouve dans un garage souterrain, il a assisté à une baston générale: «Au début, une dizaine de clients se disputaient avec les videurs. Mais la situation a rapidement dégénéré. Un des videurs a pris une barre métallique et a commencé à frapper les clients.»

Le jeune homme se souvient: «Il n'a pas fait de distinction entre les hommes et les femmes. Il n'arrêtait pas de donner des coups.» Le lecteur ajoute avoir eu trop peur pour intervenir. Après l'attaque, les videurs seraient retournés dans la boîte sans dire un mot. «Ils n'avaient pas l'air de se soucier qu'une personne était couchée par terre.»

Aucune plainte déposée

Des recherches de nos confrères montrent que tant la police municipale que celle du canton sont intervenues vendredi soir. «Plusieurs personnes étaient impliquées», confirme le porte-parole de la police cantonale Bertrand Hug, qui ignore les raisons pour lesquelles la baston a éclaté. Selon lui, personne n'a porté plainte pour le moment. Ce qui veut dire que les forces de l'ordre n'enquêtent actuellement pas sur l'affaire.

La police municipale, elle, ajoute qu'une personne a dû se rendre à l'hôpital pour se faire soigner. Elle a pu rentrer chez elle le soir même. «Elle a subi de légères blessures.»

«20 Minuten» a multiplié les efforts, dimanche, pour joindre le gérant du club, mais en vain.

Ton opinion