Lausanne: Le Vieux-Port d'Ouchy va devenir zone de baignade
Actualisé

LausanneLe Vieux-Port d'Ouchy va devenir zone de baignade

La Ville veut aménager un lieu où se baigner sera autorisé. Ce projet, modeste, pourrait en appeler d'autres.

par
Yannick Weber

«La dernière fois que la baignade dans le lac était autorisée à Lausanne, ça remonte à 1897.» C'est ainsi que le municipal de l'économie Pierre-Antoine Hildbrand a planté le décor au moment de présenter le projet de zone de baignade autorisée. Celle-ci sera aménagée directement dans le Vieux-Port d'Ouchy, là où se trouvent actuellement les pédalos, qui seront déplacés de quelques mètres.

«La zone sera longue de 50 mètres et large de 40, elle sera gratuite, non-surveillée, et une plateforme adaptée aux personnes à mobilité réduite sera construite, où l'on pourra déposer ses affaires», résume l'élu. Les autorités souhaitent ainsi tester l'aménagement de telles zones, comme celle qui sera, d'ici quelques mois, autorisée un peu plus loin, à la Jetée de la compagnie.

«Le projet répond à la demande des milieux touristiques et des habitants. Mais ce ne seront pas des bains publics, comme aux Pâquis à Genève, c'est ici un projet plus modeste. Nous y allons petit à petit», a expliqué Pierre-Antoine Hildbrand. La qualité de l'eau a été testée et se situe dans la norme des points de baignade autour du Léman.

Quant au calendrier, il est incertain. Une mise à l'enquête sera déposée. Mais les infrastructures à créer étant moindres, une fois le permis de construire octroyé, la zone pourrait être ouverte à la baignade dans des délais courts.

«Interdit aux hommes pris de vin»

Dans la deuxième moitié du 19ème siècle, les Bains Rochat permettaient un accès aménagé au lac pour les Lausannois. Ils ont été exploités entre 1861 et 1896 grâce à une concession de la ville. Un règlement de police entourait les comportements à adopter aux bains. Autres temps, autres moeurs, on y lisait, par exemple, que l'entrée de l'établissement était «interdite aux hommes pris de vin», ou que les baigneurs étaient séparés en fonction du sexe: «les hommes à l'orient, les dames à l'occident du bâtiment». Les bains ont fermé en 1896 pour permettre la construction du quai d'Ouchy.

Ton opinion