Euro 2016- Saint-Gingolph: Le village au coeur qui bat pour deux pays
Actualisé

Euro 2016- Saint-GingolphLe village au coeur qui bat pour deux pays

Les autorités et les habitants de ce village franco-suisse ont suivi le match ensemble sur écran géant dans une ambiance festive.

par
Abdoulaye Penda Ndiaye
Pour le clown Rocky, l'important est que «la fête continue pour les deux pays jusqu'à la fin de l'Euro».

Pour le clown Rocky, l'important est que «la fête continue pour les deux pays jusqu'à la fin de l'Euro».

photo: Kein Anbieter/apn

«Ça va venir, ça va venir», se convainc un supporter français avec une coiffure iroquoise aux couleurs tricolores. Un tir de Pogba vient de flirter avec le poteau. Cette occasion de but est ponctuée par des hurlements. Déception d'un côté, soulagement de l'autre. La salle des fêtes de Saint-Gingolph est partagée en deux. Dans ce village du Chablais, le duel France-Suisse a une saveur particulière. Assis côte à côte, la maire Géraldine Pflieger et son homologue valaisan Bertrand Duchoud se chambrent: 3-1 en faveur de la France pronostique l'élue alors que son voisin de table rêve, «sans trop y croire», d'une revanche après la fessée subie par la Suisse lors du dernier Mondial.

Quelque 600 fans et de nombreux journalistes sont réunis devant l'écran géant. Ce village, coupé en deux par la rivière la Morge vit comme une seule communauté. D'ailleurs, composée de citoyens des deux pays, la fanfare du village a interprété Cantique suisse et Marseillaise avec le même entrain, juste avant le début du match.

Boulangère du village Vanessa supporte la France mais souhaite «un match sans vainqueur». L'amitié franco-suisse, le clown Rocky, 76 ans, y croit. Pour lui aussi, l'important est que «la fête continue pour les deux pays jusqu'à la fin de l'Euro». Mais au fil du match, les fans français prennent le dessus sur les supporters suisses noyés par des «Allez les Bleus». Mais, là-bas à Lille, la Nati ne s'est pas laissé déborder.

A Genève aussi l'ambiance était à la fête

Ton opinion