Actualisé 31.10.2019 à 15:02

Lausanne

Le village olympique des JOJ est prêt

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse se dérouleront du 9 au 22 janvier 2020. Le futur village des athlètes, qui accueillera 1800 personnes, est terminé.

Les Jeux olympiques de la jeunesse de Lausanne ont pris possession jeudi du Vortex, le futur village des athlètes. Situé sur le campus de Dorigny, le bâtiment hébergera 1800 personnes en janvier prochain. Il sera ensuite reconverti en logements pour étudiants.

«Le Vortex sera sans doute l'élément-clé de l'héritage des JOJ», a déclaré Virginie Faivre, présidente du comité d'organisation de la manifestation. Elle a relevé que le bâtiment incarnait la nouvelle stratégie du CIO, l'Agenda 2020, qui doit redonner une taille humaine aux JO. «Les Jeux doivent s'adapter aux besoins d'une région, et non pas l'inverse», a souligné l'ancienne championne du monde de ski freestyle.

1800 personnes logées

«Oui, des Jeux durables sont faisables», a renchéri le conseiller d'Etat vaudois Philippe Leuba lors de cette cérémonie de remise des clés en présence d'une centaine d'invités. «Le Vortex est dédié à la jeunesse pour les JOJ, et le sera encore pour les étudiants pour les 50 prochaines années au moins», a-t-il dit.

Pendant les JOJ, programmés du 9 au 22 janvier, ce sont 1800 athlètes et accompagnants qui seront logés au Vortex. Une fois les joutes achevées, les appartements seront réaménagés et loués aux étudiants et hôtes académiques de l'Université de Lausanne (UNIL). Le bâtiment pourra alors accueillir 1000 résidents à partir de l'automne 2020.

«Le Vortex va permettre au campus de Dorigny d'entrer dans une nouvelle ère», s'est réjouie la conseillère d'Etat Cesla Amarelle. La ministre en charge de la formation et de la jeunesse a relevé que ce seul bâtiment permettra d'augmenter de 30% l'offre de logements de la Fondation Maisons pour Etudiants de Lausanne (FMEL).

Architecture ambitieuse

Troisième membre de l'exécutif vaudois présent jeudi, Pascal Broulis a salué «l'exploit olympique» et «l'effort collectif» qui ont permis la construction de cet édifice. Fruit d'un partenariat privé-public, le Vortex a été initié en 2014 par l'Etat de Vaud, puis financé dès 2016 par la Caisse de pensions de l'Etat de Vaud (CPEV). Le premier coup de pioche a été donné en mai 2017.

Pour la CPEV, l'investissement s'est monté à 156 millions de francs. S'y est ajouté un crédit de 6 millions à charge du canton de Vaud pour construire des espaces communs (salle polyvalente, centre de vie enfantine, commerces, restaurants).

Le Vortex se présente sous la forme d'une vaste couronne circulaire de 27 m de haut. Il est composé de huit niveaux en spirale, accessibles par une rampe de 2,8 km de long. «Nous aurions pu nous réfugier dans quelque chose de plus simple. Au lieu de ça, nous avons abouti à un bâtiment emblématique, ambitieux tant au niveau de son financement que de son architecture», a commenté Pascal Broulis. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!