Genève: Le Village Tropical ne sait plus où donner de la fête
Actualisé

GenèveLe Village Tropical ne sait plus où donner de la fête

Après le bord du lac, puis le Grand-Saconnex, l'organisateur aurait sollicité Carouge pour s'y installer.

par
Shahin Ammane

«Depuis notre refus de subventionner la prochaine édition du Village Tropical à hauteur de 150 000 fr., nous n'avons plus eu de nouvelles des organisateurs», regrette Elizabeth Böhler-Goodship. Selon la conseillère administrative du Grand-Saconnex, le festival a formulé une autre demande à la commune: combler un trou de 80 000 fr. laissé par l'édition 2009! Elle affirme par ailleurs que «ce festival extrêmement sympathique s'est engagé pour trois ans dans l'aventure». Elle s'étonne donc d'apprendre que le Village Tropical a proposé son projet auprès de la commune de Carouge.

«Je suis attaché au Grand-Saconnex, assure Patrick Abegg, l'organisateur du raout latino. Cependant, j'ai été approché par un fonctionnaire carougeois qui m'a demandé de présenter un dossier au maire. Ce que j'ai fait.» Mais Jean-

Pierre Aebi, conseiller administratif de la cité sarde, a décliné l'offre pour des raisons de dates et de bruit. «En juin, la place de Sardaigne est occupée, explique le magistrat. Ce n'est toutefois qu'un premier contact, nous verrons par la suite.»

Depuis son départ des Fêtes de Genève en 2008, le Village Tropical cherche donc toujours un lieu où se fixer. Une chose est sûre, «un retour au bord du lac, à Baby Plage, est hors de question», martèle Christian Colquhoun, directeur des Fêtes.

Ton opinion