Actualisé 31.10.2013 à 15:40

Laurent Gerra«Le vin c'est comme la scène, ça rend joyeux»

L'humoriste français a obtenu son premier rôle principal, dans le téléfilm «L'escalier de fer». Rencontre.

de
Serge Bressan, Paris

Enveloppé dans un imper beige, chapeau sur la tête, Etienne Lomel est représentant pour l'imprimerie-papeterie que fait tourner sa femme Louise. Entre la boutique et la chambre conjugale, un escalier de fer. Après chaque repas pendant cet hiver 1963, l'homme est pris de vertiges, de malaises. Il est persuadé que sa femme qu'il aime éperdument veut l'empoisonner. A moins que ce ne soit Rose, la bonne…

Laurent Gerra campe le rôle de l'homme dévoré par les soupçons dans «L'escalier de fer» réalisé par Denis Malleval, d'après un roman de Georges Simenon. L'humoriste préféré des Français a composé un personnage tout en profondeur, en doutes, en interrogations. Ce qui devrait lui offrir de nombreuses propositions pour de nouveaux films ciné et télé…

Humoriste, imitateur et chanteur, ça ne vous suffisait pas! Maintenant, vous faites aussi acteur...

Moi, je n'ai jamais rien demandé. Et j'avais même dit et répété que tourner un film, pour la télé ou le ciné, je n'ai pas le temps. Je l'ai redit à Denis Malleval, le réalisateur de «L'Escalier de fer». Il s'est débrouillé pour aménager le planning du tournage, et comme j'adorais le scénario, je n'ai pas pu me dérober. On a tourné sur 22 jours, alors que j'étais à la radio sur RTL le matin et certains soirs sur scène pour mon spectacle!

Vous ne nous ferez pas croire que c'est uniquement parce que Malleval a pu aménager le planning du tournage que vous avez accepté le rôle d'Etienne Lomel!

Je le répète, j'ai adoré le scénario. Jacques Santamaria a signé une belle adaptation du roman de Georges Simenon… Le fils de Si-menon, John, m'a dit: «On veut que ce soit vous qui teniez le rôle de Lomel». Ça flatte, ce genre de mots… Et puis, surtout, on m'offrait un rôle tellement loin de l'image que le public a de moi. Ça, c'était un challenge qui valait vraiment la peine d'être relevé!

Après cet «Escalier de fer», vous voilà définitivement prêt pour le cinéma…

Mais ça fait un bon moment qu'il veut m'attraper! J'ai fait quelques passages dans des films, chez Bluwal, chez Mocky, dans «Envoyés très spéciaux» de Frédéric Auburtin… Et il y en a un qui me voulait absolument dans un de ses films, c'est Maurice Pialat. Je n'avais pas le temps. Mais aujourd'hui, j'ai comme du regret de l'avoir manqué…

Tourner pour le ciné et la télé, ça vous apporte…

Surtout, ça m'apprend une chose! La patience. Mais depuis presque vingt-cinq ans que j'exerce ce métier artistique, j'essaye toujours de mener ma barque, de ne pas être trop exposé. Je n'oublie jamais la formule de ma marraine: «TTC». Ce qui veut dire: «travail, talent, chance». Aujourd'hui, je peux dire que je suis un homme heureux, que j'ai une chance inouïe…

Du 29 novembre au 21 décembre, vous serez avec un Big Band à l'Olympia de Paris, et récemment vous avez cosigné Comptines poétiques et destins charmants pour grands enfants, un livre avec le dessinateur Cabu…

Tout ça, ce n'est que du plaisir. Cabu, c'est une de mes idoles. J'adore son esprit, ses dessins. Tous les deux, on pense qu'on n'a pas à se justifier, même quand la connerie arrive à son paroxysme. Lui et moi, on a un seul but: que ça fasse marrer les gens, et une seule limite: que ce ne soit pas drôle et de bon goût. En plus, et ça tombe bien, comme moi, Cabu c'est un fou de jazz!

Vous avez aussi acquis un vignoble. C'est en prévision d'une éventuelle panne dans votre carrière?

C'est une petite exploitation que je fais tourner depuis cinq ans, environ 2 500 bouteilles par an. Croyez-moi, financièrement je n'en vis pas. Le vignoble, c'est pour me faire plaisir. Le vin, c'est comme la scène, on partage les bonnes choses et ça rend joyeux. Et puis, avoir son nom sur une étiquette d'une bouteille de vin, c'est comme avoir son nom au fronton de l'Olympia!

L’escalier de fer

De Denis Malleval. Avec Laurent Gerra, Annelise Hesme,etc

France3, samedi 2 novembre, 20h45.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!