Le vin chaud cartonne à l'Euro!
Actualisé

Le vin chaud cartonne à l'Euro!

Le soleil n'est pas l'ami des fans de football. Les températures printanières gâchent parfois le plaisir et la joie. Cependant, l'hôte autrichien sait comment y remédier.

12 degrés. Cette température a fait littéralement fuir les spectateurs de la Fan Zone de Klagenfurt. Seule une centaine de personnes a assisté samedi au match sur écran géant. Et la personne qui fit le plus de chiffres ce soir-là fut un marchand de vin chaud. "Ceci se produit seulement deux fois par année en période de Noël", explique ce vendeur, tout sourire.

Bonne humeur à Innsbruck et à Salzbourg

A l'exception de 2000 caravanes russes, la Fanzone de Salzbourg remplie par 12'000 visiteurs était toute acquise à la cause grecque. Mais après l'élimination définitive de l'équipe d'Otto Rehaggel, ce sont plutôt les Russes qui étaient d'humeur à faire la fête. Selon le chef des opérations Rudolf Feichtinger, tout s'est déroulé dans le calme.

Josef Voithofer, responsable des tentes de restauration, a noté un changement de comportement des consommateurs: nous avons vendu 15'000 bouteilles de boissons non alcoolisées contre seulement 8'500 bières.

La zone grecque dans la Priesterhausgasse a été, elle, réchauffée par des gestes amicaux. Grecs, Autrichiens et Allemands dansèrent le Sirtaki bras-dessus, bras-dessous et trinquèrent à l'Ouzo, dans la joie et la bonne humeur.

Innsbruck a accueilli 65 000 fêtards et aucun incident sérieux n'éclata lors de la deuxième journée de match dans cette ville. Les zones de projection sur écrans géants ont été prises d'assaut et ont affiché «guichets fermés».

Les Espagnols ont fêté leur victoire, à l'inverse des Suèdois qui étaient très silencieux lors de leur retour vers le centre ville.

«La meilleure équipe a gagné», avouait un Viking quelque peu abattu.

En prévision du choc entre Allemands et Autrichiens, les fans de chaque camp se sont livrés à un combat de chant: «En Europe, personne ne vous connaît» contre «Hourra, vous rentrez à la maison».

En ce qui concerne les stands de restauration, une entente a été trouvée: 14 stands sur 20 seront repris après la démission du chef Christian Chytil. Seulement six d'entre-eux seront donc supprimés.

SDA/ATS (fgr) (ats)

Ton opinion