Actualisé 13.03.2013 à 10:06

Caprices TV«Le vinyle, c'est un autre niveau d'excellence»

La chanteuse Olivia Pedroli, l'humoriste Laurent Deshusses et Adrian Utley de Portishead sont tous trois de grands amateurs de 33 tours. Ils étaient invités de Caprices TV. Extraits.

de
fec/fab

C'est ce qu'on appelle la beauté du direct, quand des invités d'horizons différents, sans s'être consultés, se rejoignent sur un même thème: le vinyle.

La chanteuse neuchâteloise Olivia Pedroli a confié qu'elle en achetait beaucoup. «D'ailleurs, mon dernier album, «Thread», sort aussi sur ce support.» Plus tard, Laurent Deshusses, humoriste genevois, a expliqué que son fils de 18 ans raffolait de son grésillement: «Il a acheté des 33 tours de Jimi Hendrix pour le bruit typique de l'aiguille.»

Quand le mordu de son qu'est Adrian Utley, membre fondateur du trio anglais de trip hop Portishead, a été questionné sur le sujet, il n'a pu qu'abonder: «Tous nos projets sont publiés sur vinyle. Comme je suis un vieil homme, je les adore. Le son est différent, c'est un autre niveau d'excellence. On ressent mieux tout le travail fait en studio. En revanche, je trouve quand même intéressant le mp3.»

Caprices Festival

Du 8 au 16 mars 2013, Crans-Montana. Infos: www.caprices.ch

Lescop: énigme de la musique

Pop, cold-wave ou variété? Difficile de dire ce que fait le Français. Il en a d'ailleurs convenu sur le plateau de Caprices TV: «Je ne définis pas mon style. Je pense que c’est avant tout de la pop. Mais pour moi, pop signifie populaire, sans être Patrick Sébastien. Et j’ajoute de nombreuses références cinématographiques et littéraires à mes titres.» Le musicien a aussi confié qu’il suivait les conseils de sa maman: «Elle m’a toujours dit de bien réfléchir avant de parler. Alors, je fais pareil pour écrire mes chansons.»

Caprices TV

L'émission est à suivre jusqu'au 16 mars 2013, en direct, entre 18h et 22h sur www.20minutes.ch

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!