Coronavirus: Le virus met à genoux le monde du spectacle
Publié

CoronavirusLe virus met à genoux le monde du spectacle

Les gros bonnets du monde du spectacle voient leurs ventes de billets chuter de 50 à 70%. Ils sont inquiets.

par
frb
Les réservations de billets ont chuté de moitié chez l'organisateur de concerts nyonnais Opus One.

Les réservations de billets ont chuté de moitié chez l'organisateur de concerts nyonnais Opus One.

Keystone

Par peur d'attraper la maladie ou de voir les événements annulés, de nombreux Suisses renoncent à acheter des billets pour un spectacle. Dans une interview au «Nouvelliste», les patrons des deux principales sociétés d'organisation de concerts tirent la sonnette d'alarme. «Je suis préoccupé, explique Vincent Sager, directeur d'Opus One. Extrêmement préoccupé. La situation pour nous est très difficile, et ce n'est pas un abus de langage! Depuis le 28 février, nous vendons en moyenne 50 à 70% de billets en moins.»

Son principal concurrent, Live Music Production, a déjà dû annuler 17 représentations. «Tout ce qui était prévu jusqu'à Pâques a été replacé sur d'autres dates, note son patron Michael Drieberg. Mais sur la période qui vient immédiatement, c'est compliqué de garder dans des bureaux des employés en manque de travail. Nous allons peut-être devoir faire une demande de chômage partiel.»

Les disparités procédurales entre les cantons ne facilitent pas la tâche des acteurs du domaine. Et l'impossibilité de rompre les contrats pour force majeure au-delà du 15 mars est une source d'inquiétude. Pour tenir bon, les deux sociétés espèrent que d'ici l'été, les mesures s'assoupliront, et que les Suisses auront besoin de sortir pour se changer les idées.

Ton opinion