Actualisé 10.08.2007 à 14:15

Le visage du vainqueur de la première étape

Robert Förster (29 ans, Gerolsteiner) a enlevé la première étape du Tour d'Allemagne à Sarrebruck.

Au terme des 183,7 km, il s'est imposé devant l'Italien Danilo Napolitano et Erik Zabel. Le meilleur Suisse a été le Vaudois Aurélien Clerc, 9e.

Les premiers animateurs de ce Tour, souvent présenté comme l'épreuve de la dernière chance pour le cyclisme allemand discrédité par les affaires de dopage, ont été le Slovène Matej Mugerli et le Néerlandais Maarten den Bakker.

Partis à la faveur du premier sprint intermédiaire, les deux hommes, accompagnés un temps par l'Autrichien Philipp Ludescher, ont compté jusqu'à dix minutes d'avance.

Mais celle-ci a décliné à partir du km 100 quand les équipes de sprinters, Milram en tête, ont accéléré pour revenir sur les deux échappés à 9 km de l'arrivée. Les Milram pour Zabel et les T-Mobile pour Ciolek ont cadenassé la fin d'étape pour permettre aux deux sprinters allemands de s'expliquer: Ciolek, champion du monde des espoirs lançait l'emballage final à 800 m de ligne d'arrivée, avant de craquer. Zabel, bien calé dans sa roue, en profitait mais le vétéran allemand, omnubilé par la menace Napolitano, ouvrait la porte à Förster qui s'imposait tout en puissance.

La deuxième étape samedi, un contre-la-montre par équipes de 42,2 km, pourrait déjà creuser les écarts au profit notamment des CSC de Jens Voigt et Fabian Cancellara, et des Discovery Channel, finalement emmenés par Levi Leipheimer, 3e du Tour de France 2007.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!