Eruption en Islande: Le volcan a coûté 3,6 milliards de francs
Actualisé

Eruption en IslandeLe volcan a coûté 3,6 milliards de francs

Les pertes liées aux cendres volcaniques islandaises pourraient se situer dans une fourchette de 2,1 à 3,6 milliards de francs pour le secteur aérien.

«Nous travaillons sur un chiffre quelque part entre 2,1 à 3,6 milliards de francs, a déclaré mardi devant la presse le commissaire européen aux Transports Siim Kallas.

«Des chiffres ont été envoyés par différentes parties prenantes, nous devons les analyser avec soin», a-t-il noté, en soulignant qu'ils étaient «très, très préliminaires». Les chiffres examinés incluent les pertes des compagnies aériennes, des aéroports, des services de navigation aérienne, mais aussi des voyagistes.

Soulager le secteur

Bruxelles a par ailleurs prôné des mesures temporaires pour soulager le secteur aérien de l'UE très affecté par l'éruption du volcan islandais.

Le commissaire européen aux Transport Siim Kallas va ainsi recommander aux gouvernements de l'UE et à l'organisation européenne de sécurité aérienne Eurocontrol «d'évaluer immédiatement la possibilité de reporter les paiements pour les redevances de routes pour une période définie dans le temps».

Nombre de compagnies aériennes sont confrontées à un besoin de liquidités urgent et temporaire, à la suite de la crise, notent ses services.

La Commission juge aussi que l'attribution des précieux créneaux de décollage et d'atterrissage aériens doit rester inchangée, même si ces créneaux n'ont pas été utilisés pendant une courte période après la crise.

Elle est aussi en faveur de l'abolition de certaines restrictions de vols pour une courte période, le temps de rapatrier tous les passagers.

La Commission n'est pas opposée à des aides financières nationales allouées aux compagnies aériennes. Elle considère que les Etats peuvent mettre en place rapidement des prêts ou des garanties bancaires aux conditions du marché. (ats)

Ton opinion