Suisse: «Le vote électronique sera prêt courant 2023»
Publié

Suisse«Le vote électronique sera prêt courant 2023»

Le patron de La Poste, Roberto Cirillo, est monté au créneau pour défendre la compétence informatique du géant jaune et la solution en cours de développement pour l’e-voting.

Le centre informatique de La Poste, à Neuchâtel, développe une vingtaine de solutions numériques pour le géant jaune.

Le centre informatique de La Poste, à Neuchâtel, développe une vingtaine de solutions numériques pour le géant jaune.

20minutes

«Plus de 100 personnes sont dédiées à la cybersécurité au sein de l’entreprise. Trouvez quelqu’un qui a davantage de compétences que nous!» Mercredi, devant les médias, le patron de La Poste, Roberto Cirillo, a défendu les moyens engagés par le géant jaune pour développer un système de vote électronique fiable.

Le code source a récemment été «bien noté» par un audit indépendant commandé par la Chancellerie fédérale. Des lacunes avaient cependant été relevées, notamment concernant le protocole cryptographique qui doit garantir la vérifiabilité tout en préservant le secret du vote.

Tests permanents

Les quelque 118’000 lignes sont ouvertes aux chasseurs de primes depuis septembre 2021. La plus haute récompense de 250’000 francs promise pour l’identification d’une faille majeure n’a jusqu’ici pas trouvé preneur, seules des lacunes mineures ayant été rétribuées. «Il y a par exemple un groupe de chercheurs français, spécialisés sur ces thématiques de vote électronique, de cryptographie et de mathématiques, qui ont trouvé une faille que l’on a jugée comme mineure dans notre système», relève Baptiste Lanoix, responsable du centre informatique de La Poste à Neuchâtel.

Le système de vote électronique est en voie de finalisation. Il doit notamment venir concurrencer les quelque 5 millions d’enveloppes de vote acheminées durant une semaine de scrutin fédéral. Le nouveau système doit faire oublier l’échec de la première mouture jugée insuffisamment sûre et abandonnée en août 2019. La Poste s’était relancée en devenant propriétaire du code informatique.

Courant 2023

Les citoyens suisses devront encore patienter avant de pouvoir exercer leur droit par voie électronique. Ils sont favorables à 84% au vote électronique, selon un sondage publié en décembre 2021 par le cabinet Deloitte. Et même davantage ont souhaité que les services publics numériques soient fournis par une agence gouvernementale et non par une entreprise privée.

«Si les règles et les demandes de la Chancellerie restent celles qu’on a aujourd’hui, nous avons en effet l’intention de mettre à disposition ce vote électronique pour courant 2023», indique Roberto Cirillo. Les cartes de vote seront toujours envoyées par courrier, avec l’option d’utiliser une application web. Mais ce sont les Cantons qui auront la responsabilité d’identifier en ligne les citoyens.

(laf)

Ton opinion

23 commentaires