Blu-ray de la semaine: Le voyage de Bilbon, si attendu et si familier
Actualisé

Blu-ray de la semaineLe voyage de Bilbon, si attendu et si familier

Dix ans après avoir mis en boîte «Le Seigneur des anneaux», Peter Jackson revient en terrain connu avec le premier volet d'une nouvelle trilogie.

par
Catherine Magnin

Pour visionner dans son salon «Le Hobbit: un voyage inattendu», il y a deux écoles: se réunir entre fans de l'univers de Tolkien et de la manière dont Peter Jackson l'a adapté sur grand écran il y a une dizaine d'années. Ou attirer, pour tenter de les convaincre, quelques réfractaires à la saga du «Seigneur des anneaux», dont les aventures de Bilbon Sacquet sont le prequel.

Dans le premier cas, on se lovera sur son canapé en savourant le savoir-faire engrangé par le réalisateur et ses équipes, et en cataloguant tous les plaisirs découverts dans «Le Seigneur» et qui se retrouvent dans «Le Hobbit»: les splendides paysages (à peine retouchés) de Nouvelle-Zélande, des héros plus grands que nature même quand ils sont hauts comme trois pommes (il y a plus de nains que de hobbits cette fois-ci), une mission épique, des rois sans trône, des fées, sorciers et monstres, des montagnes vivantes aux entrailles labyrinthiques et, bien sûr, un Gollum plus réussi que jamais.

Un plaisir gourmand

Dans le second cas, l'admirateur inconditionnel qui n'arrive pas à gagner le sceptique à sa cause se retrouvera dans la position du gastronome qui savoure un plat de tripes à la mode de maman en face de quelqu'un qui grimace: l'assiette lui semblera d'autant plus savoureuse que les moues de son convive le conforteront dans l'idée que le bon goût n'est pas donné à tout le monde.

«Le Hobbit: un voyage inattendu»

De Peter Jackson. Avec Martin Freeman, Ian McKellen.

Film: ***

Bonus: ***

Plus de 2500 dessins

Disons-le tout de go: côté bonus, les galettes du «Hobbit» n’offrent pas de plus value bouleversante pour qui a déjà vu les modules du vlog (video blog) diffusés sur le Net au cours de la production du film. Les seules véritables nouvelles informations concernent le tournage en 48 images par secondes et la technologie en 3D. On apprend par exemple que les illustrateurs John Howe et Alan Lee ont accompagné toute la production en réalisant plus de 2500 dessins, dont quelques-uns à quatre mains et en 3D!

Ton opinion