Actualisé 08.08.2017 à 08:42

Cyclisme - Divers

Le vrai forçat de la route, c'est lui!

L'Australien Adam Hansen est une machine. Dans dix jours, à Nîmes, il va prendre le départ de son 19e grand tour d'affilée. Il les a tous terminés.

de
rca
Adam Hansen, lors d'une de ses rares victoires, sur le Giro 2013.

Adam Hansen, lors d'une de ses rares victoires, sur le Giro 2013.

Keystone/AP/Gian Mattia D'alberto

Depuis le 20 août 2011 et le départ de la Vuelta donné à Benidorn, le rouleur de l'équipe Lotto-Soudal n'a manqué aucun des 61'699,5 kilomètres proposés par les organisateurs du Tour de France (20'987,9 km), du Giro italien (20'849,6 km) ou de la Vuelta espagnole (19'862 km). Cette série a failli prendre fin cet été, mais la blessure à une hanche de son coéquipier Rafael Valls a changé la donne et Hansen s'élancera bien pour un 19e grand Tour d'affilée.

Écarté puis réintégré

Le natif de Southport près de Brisbane est une rareté dans le peloton professionnel. Le record précédent du nombre de grandes boucles disputées et terminées était détenu par un certain Bernardo Ruiz. Cet Espagnol, aujourd'hui âgé de 92 ans, en avait couru et fini simplement douze au cœur des années 1950. Une marque que Hansen avait déjà battue en 2015! Autant dire que son record, qui sera porté à 19 en cas d'arrivée «sain et sauf» à Madrid le 10 septembre prochain, risque de rester longtemps intouchable.

Il y a quelques jours, cette série semblait devoir prendre fin. «Blessé à la selle», il avait été écarté de l'effectif de son équipe pour cette 72e Vuelta. «Il a dû faire face à une blessure persistante, décrivait alors son directeur-sportif Marc Sergeant. Après deux petites semaines, la lésion s'est nettement améliorée, mais elle n'a pas totalement disparu, c'est pourquoi le staff a émis des craintes quant à la possibilité de voir cette blessure resurgir pendant la Vuelta. Adam n'a pour le moment pas encore pu reprendre les entraînements, ce qui rend donc la préparation très courte. Adam a accompli, il est vrai, un fantastique record, mais nous savions que celui-ci prendrait fin tôt ou tard.»

«Lumpy»

Et bien non, car quatre jours après, ce soucis de santé a été remisé au garage, au contraire de la bicyclette du coureur de 36 ans. Heureusement, car Hansen n'avait pas tout à fait la même version à l'heure du choix de ses dirigeants. Il était resté très diplomate, mais regrettait la décision des pontes de la Lotto-Soudal. «Ma direction sportive m'a juste fait savoir que je ne participerai pas à la Vuelta cette année. Ils préfèrent prendre d'autres coureurs, expliquait-il vendredi dernier. Ce n'est pas ainsi que je voulais que cette série prenne fin, mais je dois le respecter».

Le destin en a finalement décidé autrement et l'Australien sera bien présent sur la ligne de départ dans le Gard. S'il n'a jamais fait mieux que 53e d'un classement général (Tour d'Espagne 2014), celui qui est surnommé «Lumpy» ou «Croc man» a tout de même glané deux bouquets lors de cette folle série: la 7e étape du Tour d'Italie en 2013 et la 19e levée de la Vuelta 2014. Le 23 juillet dernier, il s'est classé 113e de la Grande Boucle, avec 3 heures et 22 minutes de retard sur le vainqueur Chris Froome.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!