Suisse: Le web plombe les centres commerciaux
Actualisé

SuisseLe web plombe les centres commerciaux

Le commerce en ligne représente une menace toujours plus grande pour les enseignes traditionnelles du pays.

par
Christine Talos
Les centres commerciaux affichent une fréquentation toujours plus à la baisse.

Les centres commerciaux affichent une fréquentation toujours plus à la baisse.

En 2015, seuls 30% des plus grands centres commerciaux de Suisse ont réussi à maintenir leur chiffre d'affaires. Les autres ont vu leur chiffre diminuer, à l'image du centre Balexert à Genève dont les ventes ont reculé de 6% entre 2014 et 2015. Et ce phénomène n'est pas prêt de baisser. En cause: la concurrence toujours plus grande du commerce en ligne, explique jeudi le journal Le Temps.

Selon les prévisions de Credit Suisse citées par le quotidien, la part des achats sur le web pourrait doubler d'ici à 2022 de 5 à 10% du total des ventes. Principaux secteurs menacés: l'électronique et l'habillement, à l'image de Switcher, qui a fait faillite ou encore tout récemment de Yendi qui a également lancé une procédure en faillite.

Pourtant, la situation n'est pas encore dramatique dans notre pays, selon Le Temps qui relève qu'en 10 ans, le nombre de centres commerciaux a doublé. Mais avec un dixième, un quart voire bientôt un tiers des ventes en ligne, il y a de quoi s'inquiéter pour la survie de ces temples de la consommation.

Le triste exemple américain

A l'image des États-Unis où un tiers des «malls» sont à l'agonie et où ils sont toujours plus nombreux à être désormais laissés à l'abandon. Même les plus grandes chaînes souffrent, comme le très populaire Macy's qui va fermer 100 de ses 750 magasins à travers le pays. Ou encore Kmart, qui a annoncé la fermeture de 300 succursales. Là-bas, c'est surtout le succès d'Amazon qui pèse sur les grandes enseignes, explique le journal. Celui-ci cite une enquête de la société Cushman & Wakerfield qui montre que la fréquentation des grands centres a baissé de 50% rien qu'entre 2000 et 2013.

En Suisse, on n'en est pas encore là. Mais tant Migros que Coop tentent de prendre les devants face à la concurrence du net. Le premier avec Le Shop et Digitec. Le second avec Coop@home, mondovino.ch ou encore Microspot.

Réinventer les grands centres

Quant aux centres commerciaux, ils tentent tous de se réinventer pour attirer le chaland et l'inciter à dépenser son argent ailleurs que sur Internet. De plus en plus, ils se transforment en centres de services, avec banques, médecins, poste, etc. et de loisirs (cinéma, bowlings, fitness, etc). Autre option: la création de pôles thématiques, explique le journal qui cite l'exemple d'Ikea à Aubonne qui a attiré dans la région nombre d'enseignes dédiées à l'ameublement.

Autre phénomène observé: les commerces vides sont toujours plus récupérés par des restaurants, selon le président du Conseil suisse des centres commerciaux. Les espaces dédiés à la restauration ou à la gastronomie occupent déjà 3% des surfaces actuelles des centres. Ce chiffre pourrait décupler à l'avenir.

Ton opinion