Athlétisme: Léa Sprunger prend l'or et une belle revanche
Actualisé

AthlétismeLéa Sprunger prend l'or et une belle revanche

Disqualifiée il y a un an aux Mondiaux en salle de Birmingham, la Vaudoise a pris sa revanche aux Européens de Glasgow. Mujinga Kambundji a manqué le podium d'un souffle.

par
Sport-Center
Toutes derrière et elle devant.

Toutes derrière et elle devant.

Keystone/AP

L'année dernière, en Angleterre, Léa Sprunger avait mis longtemps à digérer son éviction discutable en demi-finale des Championnats du monde en salle. Tout comme une vingtaine d'autres concurrents, elle avait été disqualifiée pour avoir empiété sur le couloir d'à côté. Une décision qu'elle avait contestée, en vain.

Mais la Suissesse de 28 ans a doublement pris sa revanche depuis. A l'été 2018, à Berlin, Sprunger remportait les Européens en plein air. Samedi, dans le centre de l'Angleterre, la Nyonnaise a remporté l'or continental en salle, en parcourant le 400 mètres en 51''61, meilleure performance de l'année.

Après avoir parfaitement géré son effort en séries, la Vaudoise a dû lutter jusqu'au bout, pour remporter son second grand titre international sur la distance. Elle a devancé la belge Cynthia Bolingo Mbongo -qui a battu son record national - d'un centième, après le visionnage de la photo-finish. La Néerlandaise Lisanne de Witte a complété le podium en 52''34.

Deux Suissesses ont également égayé la soirée écossaise, en se qualifiant pour la finale du 60 mètres. Elles n'ont toutefois rien pu faire contre une opposition des plus relevées. Mujinga Kambundji a terminé à la 5e place, en 7''16, à deux centièmes de l'argent. La Tessinoise Ajla Del Ponte a quant à elle pris la 8e et dernière place, parcourant la distance en 7''30. L'or a été glané par la Polonaise Ewa Swoboda en 7''09.

Selina Büchel a quant à elle manqué son rendez-vous sur le 800 mètres. La St-Galloise de 28 ans a trébuché dès les demi-finales, elle qui était pourtant double championne d'Europe en titre de la spécialité.

Ton opinion