Actualisé 08.08.2017 à 20:58

Athlétisme

Lea Sprunger souveraine comme jamais

La Vaudoise s'est qualifiée pour la finale du 400 m haies des Mondiaux de Londres en réalisant le 3e temps des demi-finales.

1 / 109
Le triomphe de Trinité-et-Tobago au 4 x 400 m récompense quatre athlètes de l'ombre: Jarrin Solomon, Jereem Richards, Machel Cedenio et Lalonde Gordon. (13 août 2017)

Le triomphe de Trinité-et-Tobago au 4 x 400 m récompense quatre athlètes de l'ombre: Jarrin Solomon, Jereem Richards, Machel Cedenio et Lalonde Gordon. (13 août 2017)

AFP
Les relayeurs trinidadiens Jarrin Solomon, Jereem Richards, Machel Cedenio et Lalonde Gordon ont décroché le titre mondial sur 4x400 m, en 2 min 58 sec 12, battant les sextuples champions du monde américains, 2es en 2:58.61. Sur la photo: Lalonde Gordon et Jeremy Richards. (13 août 2017)

Les relayeurs trinidadiens Jarrin Solomon, Jereem Richards, Machel Cedenio et Lalonde Gordon ont décroché le titre mondial sur 4x400 m, en 2 min 58 sec 12, battant les sextuples champions du monde américains, 2es en 2:58.61. Sur la photo: Lalonde Gordon et Jeremy Richards. (13 août 2017)

Keystone
Allyson Felix, une fois encore, aura collectionné les médailles aux Championnats du monde. Troisième du 400 m mercredi à Londres, elle a conquis ce week-end deux titres avec les relais des Etats-Unis, sur 4 x 100 m et 4 x 400 m. Cela porte son total à 16 podiums aux Mondiaux depuis 2005, un record. (13 août 2017)

Allyson Felix, une fois encore, aura collectionné les médailles aux Championnats du monde. Troisième du 400 m mercredi à Londres, elle a conquis ce week-end deux titres avec les relais des Etats-Unis, sur 4 x 100 m et 4 x 400 m. Cela porte son total à 16 podiums aux Mondiaux depuis 2005, un record. (13 août 2017)

Keystone

Epatante, Lea Sprunger s'est montrée très fière d'avoir effacé ses traumatismes.

Oubliés, ses déboires des JO de Rio (élimination en séries) et des Européens en salle en début d'année à Belgrade (5e de la finale dont elle était favorite). Lea Sprunger s'est hissée pour la première fois en finale d'un rendez-vous planétaire grâce à sa 2e place obtenue tout en maîtrise dans sa demi-finale (54''82). A l'addition des trois courses, elle n'est même devancée que par la Tchèque Zuzanna Hejnova, double championne du monde (54''59) et la Jamaïcaine Ristananna Tracey (54''79).

La médaillée de bronze européenne 2016 a réalisé un meilleur temps que la championne olympique en titre, l'Américaine Dalilah Muhammad, tandis que la médaillée d'argent de Rio, la Danoise Sara Slott Petersen, se retrouvait éliminée! De quoi éveiller les rêves les plus fous pour la finale de jeudi (22h35)? C'est peut-être prématuré. La Nyonnaise, qui ne s'est lancée dans la discipline qu'il y a deux ans, préfère pour l'instant savourer cet avènement.

«Je suis fière. J'ai montré que j'avais fait le bon choix en changeant de discipline», a déclaré l'ancienne sprinteuse. «Kariem Hussein nous avait montré le chemin» (en se qualifiant lui aussi pour la finale du 400 m haies, la veille, ndlr). Lea Sprunger dit carburer au plaisir: «C'est très important pour moi d'en éprouver, et cela a été le cas en séries et dans ces demi-finales» a-t-elle précisé.

«Aller chercher tout le monde!»

Sa fin de course, tout en allonge pour tenir ses quinze foulées entre les haies, a été très convaincante. Lea Sprunger, très concentrée, a presque paru en garder un peu sous le pied, mais elle a évidemment couru à fond. Deuxième à Athletissima le mois dernier en 54''29, elle estime que sa course lausannoise reste pour l'instant sa prestation de référence. Jusqu'à jeudi?

«Une nouvelle fois, une course bien maîtrisée!», a félicité son coach Laurent Meuwly. «Elle ne part pas au suicide comme les Américaines. Cela va être la clé jeudi: une première partie de course rapide mais sous contrôle, ne pas être trop loin... et aller chercher tout le monde!». Chiche?

Petra Fontanive en revanche a été éliminée. La Zurichoise n'a pas pu approcher sa meilleure performance (54''56) et a pris la 5e place de sa série en 55''79.

Avec cette demi-finale, elle a atteint son objectif minimum. Aux JO de Rio l'an dernier, elle avait été éliminée en séries. Elle s'était en revanche déjà hissée en demi-finale aux Mondiaux de Pékin en 2015, en ayant couru sensiblement plus lentement aussi bien en séries qu'en demies. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!