Leal à l'aise chez «Heidi»
Actualisé

Leal à l'aise chez «Heidi»

Carlos Leal. Aux côtés de Cindy, l'acteur lausannois est la belle
surprise de «Heidi» dès demain sur TSR1.

D'origine espagnole, Carlos Leal, cofondateur du groupe de rap Sens Unik, y joue un promoteur immobilier à la morale douteuse.

– Adhérez-vous aux nouvelles valeurs de Heidi, plus modernes?

– La série se base beaucoup sur des valeurs importantes, d'éthique et d'écologie. Ce sont des messages positifs pour le public et je soutiens complètement le côté écolo de cette série! Quand j'étais petit, moi, je regardais «Zora la rousse», je kiffais!

– Pensez-vous rentrer ainsi dans la «légende»?

– Non, faut pas pousser le bouchon! (Rires) C'est une participation intéressante. J'aime ce rôle de père qui a du mal à assumer ses responsabilités. C'est un personnage un peu méchant qui, à travers Heidi, évolue.

– C'est très différent de votre rôle dans la version espagnole des «Experts»...

– Surtout que je les ai joués en même temps! D'un côté, j'étais le mec du labo, penché sur l'ADN, les empreintes, au milieu du sang et des pieux plantés dans la gorge... et Heidi!

– Après l'Espagne, Hollywood?

– Je ne sais pas, on va voir. Mais c'est un rêve oui, car j'ai grandi avec le ciné hollywoodien, ça donne envie de faire partie de projets.

– Que reste-t-il du hip-hop dans tout ça?

– Ado, le hip-hop m'a permis de m'exprimer, d'être curieux. Aujourd'hui je reste hip-hop dans l'esprit! Cela représente avant tout pour moi la tolérance, une énergie constructive.

Elsa Duperray

Heidi, tous les samedis à 20h10 sur TSR1, rediffusion le dimanche à 13h sur TSR1 et le mercredi dès le 10 janvier à 13h50 sur TSR2

Ton opinion