Actualisé 07.07.2014 à 19:26

Basketball

LeBron James aux Cavs? La frénésie bat son plein

Le meilleur joueur du monde pourrait-il revenir à ses premières amours? La NBA est en émoi et les décideurs traqués.

de
Grégory Beaud
Lailier a mis un terme à son contrat avec Miami, mais pourrait y signer un nouveau bail.

Lailier a mis un terme à son contrat avec Miami, mais pourrait y signer un nouveau bail.

Dan Gilbert, le grand manitou des Cleveland Cavaliers, s'est rendu à Fort Lauderdale dans son avion privé, au cours du week-end. En 1990, cette escapade serait passée inaperçue. Aujourd'hui, avec la possibilité de suivre à la trace n'importe quel appareil en temps réel, l'homme d'affaires a dû se rendre à l'évidence: cette ­visite secrète était impossible à nier. Il n'en a pas fallu plus pour faire naître les rumeurs les plus folles chez les fans... mais pas seulement. Pour plusieurs médias spécialisés, le retour de LeBron James au sein de l'équipe qui l'a drafté n'a rien d'un délire de supporter prompt à suivre virtuellement un avion.

Sans contrat depuis le 1er juillet, «King James» attise toutes les convoitises. C'est le minimum lorsque l'on est quadruple MVP du championnat de NBA. Forts de leur renommée, Miami, les Los Angeles Lakers ou Chicago se sont positionnés parmi les plus sérieux candidats à une signature de l'ailier. Mais un invité surprise semble s'être sérieusement rapproché de la superstar.

Econduit en 2010 par James, Cleveland ne semble pas rancunier. Drafté en 2003, il avait quitté l'Ohio pour les plages floridiennes à la recherche de son premier titre. Deux victoires plus tard, le natif d'Akron - à 60 km de Cleveland - aurait-il le mal du pays? Son dîner de dimanche avec Dan Gilbert et son ancien coéquipier aux Cavaliers, Zydraunas Ilgauskas, pourrait l'indiquer.

Improbable il y a peu, la piste Cleveland fait donc son bonhomme de chemin. S'il a promis de donner sa réponse d'ici peu, James a un rendez-vous prévu avec Pat Riley, manager général du Heat de Miami. De l'issue de ces discussions pourrait dépendre le nom de la prochaine équipe du «King»

Cleveland, une équipe de rêve

Depuis le départ de LeBron James à Miami en 2010, Cleveland n'a plus disputé les play-off, mais a eu la chance d'accumuler les jeunes joueurs talentueux. Avec Kyrie Irving (2011), Anthony Bennett (2013) et Andrew Wiggins (2014), la franchise de l'Ohio a récupéré trois No1 à la draft. En y ajoutant «King James», Cleveland deviendrait immédiatement un prétendant à la victoire finale

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!